Stars du Championnat du monde : Rafael Capote

Capote

6 janvier 2017

Chaque semaine, nous vous proposons le portrait complet d’un joueur qui fera l’actualité du Championnat du monde 2017 commenté par un des quatre ambassadeurs sportifs de la compétition. Cette semaine, le Qatari Rafael Capote vu par Jérôme Fernandez.

Le parcours

Agé de 29 ans, Rafael Capote a eu un parcours des plus originaux pour arriver au sommet du handball mondial. Parti de son île natale de Cuba en 2007, il rejoint le Brésil puis l’Italie avant d’arriver en Espagne en 2009, où il va éclore. Sous les couleurs du club de Ciudad Encantada d’abord, avec lequel il finit cinquième meilleur buteur de la Liga Asobal, ce qui éveille l’intérêt de nombreuses écuries européennes. Naturhouse La Rioja décide de l’engager à l’été 2011, avant que Rafael Capote ne préfère rejoindre le Qatar en novembre 2013, pour s’engager avec le club d’El Jaish, qu’il n’a pas quitté depuis. C’est logiquement qu’il fait partie des joueurs naturalisés par le Qatar avant le Championnat du monde 2015, une compétition où il brille à la fois collectivement et individuellement. Médaillé d’argent avec son équipe après ne s’être incliné qu’en finale face à la France, l’ex-Cubain est également élu meilleur arrière gauche du tournoi, une performance individuelle et collective qu’il espère bien réitérer en France, après des Jeux Olympiques arrêtés trop tôt (quarts de finale).

L’avis de Jérôme Fernandez, ambassadeur du Championnat du monde 2017

“Rafael Capote est un joueur que j’ai connu quand j’ai joué en Espagne, lui n’était encore qu’au début de sa carrière. Il possède des qualités physiques hors du commun, dans la droite lignée des handballeurs cubains qu’on a pu connaître à la fin des années 90, notamment Carlos Perez, qui a joué à Veszprem. Il a progressé de manière continue depuis ses années espagnoles pour devenir un des meilleurs arrières gauches du monde. Il est très précieux dans cette équipe du Qatar, qui possède deux arrières puissants et tireurs de loin. Mais Capote est bien plus régulier que Zarko Markovic, sans doute grâce à des capacités physiques supérieures. Il serait cependant réducteur de dire de lui qu’il n’est qu’un tireur car il défend également très bien. S’il ne jouait pas au Qatar, il serait certainement dans un club de premier plan en Europe à l’heure qu’il est.”

Rafael Capote et le championnat du monde 2017

“Le Championnat du monde que nous avons joué il y a deux ans à domicile a certainement été le meilleur moment de ma carrière de handballeur, et j’aimerais vraiment arriver à rééditer ce genre de performances. Nous savons que la France sera la grande favorite de ce Championnat du monde car, à la maison, une équipe peut réaliser des choses presque surnaturelles. Mais nous avons bon espoir de bien figurer. Le tout, pour nous, sera de réaliser des bons matchs de poule, où nous retrouverons le Danemark, la Suède et l’Argentine, trois équipes qui auront la volonté de finir le plus haut possible pour se faciliter la tâche pour la suite. A partir des huitièmes de finale, ce sera une autre compétition, sur un match tout peut arriver !”

L’image phénoménale

On vous l’a expliqué, Rafael Capote est un attaquant hors du commun, « un des meilleurs arrières gauches du monde » pour citer Jérôme Fernandez. La preuve en images avec cette vidéo de l’IHF, où ses tirs sont décortiqués pour expliquer aux jeunes la justesse de ses choix. Et quand on voit la palette technique que présente ce joueur, on se dit qu’effectivement, on peut bien s’en servir d’exemple !