A une semaine de l’Ascension phénoménale du Mont-Blanc !

ascension phénoménal

14 septembre 2016

Les derniers préparatifs battent leur plein en vue de l’Ascension phénoménale, qui emmènera le trophée du Championnat du monde masculin de handball 2017 au sommet du Mont-Blanc (4809 m). Si la météo le permet, le jeudi 22 septembre, une cordée composée de douze membres de la famille du handball partira à la conquête du toit de l’Europe !

Une semaine après la conférence de rentrée organisée à Paris, le Comité d’Organisation France Handball 2017, accompagné par la Ligue Dauphiné Savoie de Handball et l’Association des Cadres Techniques Sportifs de la FFHandball, organise l’Ascension phénoménale du Mont-Blanc. L’objectif ? Hisser le trophée du Championnat du monde de handball masculin 2017 sur le plus haut sommet de France (et d’Europe), à un peu plus de 100 jours du coup d’envoi de la compétition dans l’Hexagone.

Cette Ascension phénoménale, encadrée par six guides de la Compagnie des Guides de Chamonix, sera confiée à une cordée regroupant douze membres de la famille du handball français (voir ci-dessous), dont l’ambassadeur de la Ligue Dauphiné Savoie pour les matchs qui se dérouleront à Albertville, par ailleurs ancien international français, Guillaume Gille. Elle se déroulera en plusieurs temps, sous réserve bien sûr de l’évolution des conditions météo : la cordée sera réunie le dimanche 18 septembre à l’Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme de Chamonix (ENSA) et s’élancera le lendemain pour deux jours de randonnée d’acclimatation entre 3800 et 4000 mètres d’altitude. Le mercredi 21, elle rejoindra le refuge du Goûter, situé à 3817 mètres, avant d’attaquer l’ascension finale le lendemain à 2h du matin par la « voie normale », la première qui a permis à l’homme d’atteindre le sommet du Mont-Blanc, à la fin du XVIIIe siècle.

Pour arriver au sommet du géant des Alpes, les vingt membres de l’expédition (un cameraman et un guide supplémentaire seront également présents) devront gravir près de 1000 mètres de dénivelé depuis le refuge du Goûter (2460m au total depuis le point de départ), ce qui prendra entre 4 et 6 heures selon les conditions. Ils pourront alors brandir le lourd trophée (19,5 kilos pour 50 cm de hauteur), dont ils se seront partagé la charge durant la montée, à 4809m d’altitude et par une température d’environ -10°C, avant de redescendre vers le refuge puis de rejoindre Chamonix.

Depuis plusieurs semaines déjà, les douze participants se préparent pour cette journée qui s’annonce mémorable, un programme spécifique leur ayant été fixé par Franck Cadei, à l’origine de cette opération exceptionnelle. Cela passe par un entraînement physique, mais aussi par une initiation au maniement du matériel technique (casques, baudriers, mousquetons, cordes, piolets, crampons…), qui sera pour l’essentiel fourni aux participants par l’ENSA, associée à l’événement, tout comme la marque Adidas qui équipera la cordée des vêtements spécifiques (sous-vêtements, gants, bandeaux, pantalons, vestes, doudounes…)

Imaginée par la Ligue Dauphiné Savoie  – à laquelle est rattachée Albertville, territoire hôte du Championnat du monde 2017, qui accueillera deux huitièmes de finale et un quart de finale du 21 au 24 janvier – et par l’Association des Cadres Techniques Sportifs de la FFHandball, cette expédition spectaculaire devrait apporter un gros coup de projecteur sur le Championnat du monde, à moins de quatre mois du coup d’envoi de la compétition, et quelques jours après l’ouverture de la billetterie à l’unité, le 15 septembre.

Les douze membres de la cordée : : Fabrice Ansoux (licencié FFHB au sein de la Commission Développement), Jacky Brun (cadre technique FFHB), Franck Cadéi (cadre technique FFHB), Frédéric Demangeon (cadre technique FFHB) Edouard Donnelly (Directeur Général du Comité d’Organisation France Handball 2017), Fabien Dupuis (formateur FFHB), Mattia Gattuso (joueuse amateur, licenciée FFHB), Guillaume Gille (ancien membre de l’équipe de France de handball, champion du monde en 2001 et 2009), Corentin Lallau Bazin (vice-président et entraîneur du club amateur de Saint-Pierre Handball), Loïc Pascard (joueur amateur, licencié FFHB), Stéphane Pillaud (photographe FFHB) et Alain Ripert (président de la Ligue Dauphiné Savoie).

 

+
Les brèves