ARG-EGY : Les Pharaons en huitièmes de finale

32265406991_2d5e1d146c_z

18 janvier 2017

L’Egypte a décroché une troisième victoire dans le groupe D, ce mercredi face à l’Argentine à l’AccorHotels Arena (26-31), qui lui permet de valider sa qualification pour les huitièmes de finale. Les Argentins joueront pour leur part la Coupe du Président, à Brest.

En grosse difficulté depuis le début du Championnat du monde 2017, l’Argentine a peut-être réalisé son meilleur match du tournoi ce mercredi face à l’Egypte, à l’AccorHotels Arena, mais cela ne leur a pas suffi à décrocher une première victoire, qui aurait bouleversé la hiérarchie du groupe D. A l’inverse, les Pharaons ont confirmé le classement en décrochant un troisième succès qui les envoie en huitièmes de finale. On connaît désormais les quatre qualifiés dans le groupe D : le Danemark, la Suède, l’Egypte et le Qatar. L’Argentine et Bahreïn disputeront, eux, la Coupe du Président à partir du samedi 21 janvier.

Déterminée à se racheter après ses piètres performances face au Danemark (22-33), à la Suède (17-35) et au Qatar (17-22), l’Argentine entame plutôt bien la partie et parvient à tenir le score dans les dix premières minutes (4-4, 10e). Avec davantage de maîtrise dans ses combinaisons offensives, l’Egypte se détache cependant après le quart d’heure de jeu. En manque de confiance, à l’image de Diego Simonet (0/3 au tir en première période), et de solutions en attaque (seulement quatre buteurs différents côté argentin en première période, contre neuf côté égyptien), les Gladiatores atteignent la pause avec trois buts de retard (10-13).

Dans une ambiance festive à l’AccorHotels Arena, avec 7233 spectateurs équitablement répartis entre supporters argentins et égyptiens, les Pharaons ne relâchent pas leur emprise en seconde période et continuent même de creuser l’écart. En contre-attaque, Mohammad Sanad donne six buts d’avance aux siens (12-18, 37e). L’Egypte ne sera plus inquiétée, malgré un relâchement net en fin de rencontre, qui permet à Federico Vieyra de s’illustrer (12 buts à 12/14 au tir sur l’ensemble de la rencontre) et finalement d’être désigné “homme du match”. Une maigre consolation pour les Argentins, désormais officiellement éliminés de la course aux huitièmes de finale, et qui tâcheront de remporter enfin leur premier succès vendredi face à Bahreïn (14h). L’Egypte, elle, sera bien au rendez-vous du deuxième tour, vraisemblablement à Lille ou à Montpellier. Vendredi, les Pharaons joueront leur dernier match du groupe A face à la Suède (17h45), avec pour enjeu la deuxième place du groupe A.

Les réactions :

Sebastian Simonet (demi-centre de l’Argentine) : “C’est une grosse déception. Nous avions bien joué au dernier Championnat Panaméricain et aux Jeux Olympiques, donc nous ne nous attendions pas à ça, mais c’est la réalité. Nous ne méritions pas d’aller en huitièmes. L’état d’esprit et le niveau n’étaient pas là. Nous avons tout essayé, mais nous n’y sommes pas arrivés. Avoir joué deux matchs en deux jours (après celui contre le Qatar mardi, ndlr) n’est pas une excuse. Les Egyptiens ont joué le même nombre de matchs que nous. Si nous sommes fatigués, c’est que nous ne nous sommes pas bien préparés.”

Karim Hendawy (gardien de l’Egypte) : “C’était un match très difficile. Il y avait beaucoup de pression autour de ce quatrième match de notre côté, car si on le perdait, on pouvait rater la qualification pour les huitièmes. Nous avons fait un très bon début de compétition et il fallait qu’on continue, afin de ne pas tout perdre sur un match. Je suis donc heureux de cette victoire et fier de notre équipe, nos joueurs ont beaucoup de cœur et de courage. J’ai fait quelques bons matchs dans ce Championnat du monde, cela est dû au fait que je me suis mis beaucoup de pression avant le début du tournoi pour être au niveau de mes partenaires. Je dois donner mon maximum pour faire partie de cette belle équipe.”

Photo : Julien Crosnier/France Handball 2017