ARS-HON : La Hongrie doit encore patienter

co_photos_arabie_saoudite_hongrie_p_montigny_KSA_HUN_PMontigny_0025

18 janvier 2017

Malgré son succès contre l’Arabie Saoudite ce mercredi à Rouen (37-24), la Hongrie devra encore compter sur une défaite du Chili dans la soirée (20h45), pour valider son ticket pour les huitièmes de finale.

La feuille de match
Groupe C : les résultats

Dominée en entame de tournoi par l’Allemagne (27-23) puis la Croatie (31-28), la Hongrie n’avait obtenu qu’une victoire dans le tournoi, face au Chili (34-29), avant de se mesurer à l’Arabie Saoudite ce mercredi devant les 4459 supporters présents au Kindarena de Rouen. Dans un groupe C où seuls l’Allemagne et la Croatie sont assurées de jouer les huitièmes de finale, trois équipes prétendent encore aux deux dernières places qualificatives : la Biélorussie, le Chili et la Hongrie. La victoire était donc impérative pour les joueurs de Xavier Sabate. Ils ont parfaitement rempli leur mission face un adversaire qu’ils n’avaient plus rencontré depuis le Championnat du Monde au Portugal en 2003 (victoire 36-25).

Il n’y pas vraiment eu de match entre la Hongrie et ses dix-neuf participations en Championnat du monde et l’Arabie Saoudite, qui n’a jamais fait mieux qu’une 19e place en sept apparitions dans le tournoi mondial. L’écart était trop grand. Sans forcer et malgré l’absence de leur star Lazlo Nagy, toujours convalescent après une blessure à une cheville contractée en ouverture de tournoi, les Magyars avaient déjà tué le match à la 7e minute (7-1). Meilleur buteur de la rencontre, le demi-centre Gabor Csaszar (9/12) a largement contribué au succès hongrois et logiquement été élu “homme du match”.

Malgré ce succès, la Hongrie n’a pas encore son ticket en poche pour les huitièmes de finale. Elle devrait en toute logique le composter dès la fin de soirée à condition que les Croates tiennent leur rang et dominent le Chili (20h45). L’Arabie Saoudite participera elle à la Coupe du Président qui débutera samedi 21 janvier à Brest.

Les réactions :

Xavier Sabate (sélectionneur de l’équipe hongroise) : “Nous voulions être meilleurs en défense et nous avons réussi. C’était l’occasion pour nous de travailler des points tactiques sur ce plan-là et cela a bien fonctionné. J’ai pu compter sur tout le monde et faire tourner l’effectif pour faire reposer les organismes. Merci à l’Arabie Saoudite de croiser les doigts pour nous.”

Nenad Kljaic (sélectionneur de l’Arabie Saoudite) : “Les Hongrois étaient bien meilleurs que nous. J’espère qu’ils gagneront leur dernier match.”

Photo : Philippe Montigny / France Handball 2017