BRN-QAT : Le derby pour le Qatar

31518900163_b7d4933a88_z

15 janvier 2017

Face à Bahreïn, son voisin, le Qatar a décroché son premier succès dans le groupe D (32-22), dimanche à l’AccorHotels Arena de Paris. Le vice-champion du monde 2016 retrouvera l’Argentine mardi 17 janvier.

La feuille de match
Groupe D : les résultats

Cette fois, ça y est, le Qatar est bien entré dans son tournoi. Surpris vendredi par l’Égypte (20-22), le vice-champion du monde en titre a redressé la barre dimanche, en dominant Bahreïn (32-22) à l’AccorHotels Arena de Paris. Un succès essentiel dans un groupe D où les deux premiers tickets pour les huitièmes de finale semblent réservés au Danemark et à la Suède et où l’Égypte a montré qu’il allait falloir compter avec elle. Le duel à venir mardi 17 janvier (17h45) entre les Qataris et les Argentins pourrait valoir cher pour la suite de la compétition…

Pour préparer cette rencontre cruciale, Valero Rivera pourra s’appuyer sur l’agressivité défensive affichée par ses hommes face au Bahreïn, un adversaire qu’ils connaissent par cœur pour l’avoir affronté à sept reprises lors des trois dernières années (désormais six victoires). Si le gardien Mohamed Abdulla repousse d’entrée le premier penalty qatari, il doit s’incliner par la suite sur des solutions trouvées en pivot et sur les ailes, permettant au champion d’Asie de vite prendre les commandes (5-2 à la 9e, 9-4 à la 15e). Après trente minutes de jeu, dix buts séparent déjà les deux équipes (19-9). Un écart maintenu jusqu’au bout.

A force d’entendre que le Qatar est arrivé à Paris avec une équipe diminuée, on en oublierait presque qu’il compte toujours dans ses rangs des joueurs qui sont parmi les meilleurs au monde à leurs postes, comme le gardien Danijel Saric ou Rafael Capote (photo). Sourire aux lèvres en début de match, avant de pousser quelques “coups de gueule” par la suite, le premier a multiplié les parades et les allers-retours vers son banc pour compenser les nombreuses exclusions temporaires (sept au total) de ses partenaires. Le second, auteur de trois buts en première période (3/5), a ensuite été économisé. Il laisse ainsi l’ailier gauche Ahmad Madadi (8/9, dont 2/2 pen.) s’emparer du titre honorifique de meilleur buteur. Toujours bloqué à zéro points, le Bahreïn aura une nouvelle occasion de tenter d’ouvrir son compteur, dès lundi face à l’Égypte (17h45).

Photo : Julien Crosnier/France Handball 2017

Les réactions 

Esam Abdulla (entraîneur adjoint de Bahreïn) : “Nous avons très mal joué en première période, c’était mieux après. Nous avons eu des problèmes pour marquer face au gardien qatari (Danijel Saric). Bien sur, nous connaissons l’équipe du Qatar car nous avons beaucoup joué contre eux. Ils ont travaillé sur comment battre notre défense. J’espère que nous jouerons mieux contre l’Égypte.”

Bertrand Roiné (arrière gauche du Qatar) : “Ce soir, on rentre bien dans le match, on fait la différence dès la première mi-temps. On est bien en défense, notre gardien fait les arrêts et en attaque on fait ce que l’on s’est dit de faire, continuer à faire tourner la balle, trouver nos ailiers qui ont été bons à la finition. C’est comme ça que nous avons réussi à faire le break. Après on s’est peut-être un peu relâchés en défense, on prend des tirs un peu bêtes. Mais nous avons aussi changé des joueurs avec lesquels nous n’avons pas les mêmes affinités.”