Brest veut continuer de grandir

arena-brest

4 mai 2016

En janvier 2017, la Brest Arena accueillera 8 matchs du Mondial. Ces dernières semaines, l’enceinte a vibré au rythme des exploits des filles du Brest Bretagne Handball, qualifiées pour la finale de la Coupe de France alors qu’elle évoluent en deuxième division. Assuré de monter en D1 la saison prochaine, le club est ambitieux pour l’avenir, et peut s’appuyer sur une salle et un public de haut niveau.

C’est un véritable exploit qu’ont réalisé les Brestoises mercredi 20 avril en demi-finale de Coupe de France à la Brest Arena. Opposé à Metz, la référence absolue du handball féminin en France (19 titres de champion et 7 Coupes de France depuis 1989), le BBH, qui évolue en D2, est parvenu à s’imposer de trois buts (21-18). Une performance qui doit beaucoup au fervent public de la Brest Arena, venu très nombreux (plus de 4200 personnes, record de la salle pour un match de handball), et qualifié d’« exceptionnel » par l’entraîneur Laurent Bezeaux après l’exploit.

Pour la première fois de son histoire, le club breton s’apprête donc à disputer la finale de la Coupe de France (le 21 mai face à Toulon Saint-Cyr à l’AccorHotels Arena de Paris), mais il ne compte certainement pas s’arrêter là. Relégué de D1 en Nationale 1 (troisième division) pour des raisons financières en 2012, alors qu’il venait de décrocher son premier titre de champion de France, le BBH a depuis entrepris de se reconstruire. Remonté en D2 en 2014, le club survole le championnat cette saison (aucune défaite après 19 journées) et est assuré de retrouver l’élite la saison prochaine.
 
 
Deux stars de l’équipe de France à Brest la saison prochaine
 
Quatre ans après l’avoir quitté, Brest va donc retrouver la première division, et son objectif n’est pas d’y faire de la figuration. Le BBH compte en effet s’installer parmi les poids lourds de la LFH et même devenir un club important à l’échelle européenne. Les co-présidents du club, les frères Gérard et Denis Le Saint, ont ainsi envoyé un signal fort en annonçant les signatures pour la saison prochaine de deux internationales françaises : la gardienne Cléopâtre Darleux et la demi-centre Allison Pineau.
 
Le recrutement ne devrait pas s’arrêter là, mais ces deux stars de l’équipe de France devraient faire passer le club dans une autre dimension. C’est en tout cas un challenge qu’elles ont hâte de relever, à l’image de Cléopâtre Darleux, déjà passée par le club en 2011-2012. « Je suis très heureuse d’être brestoise pour les deux prochaines saisons, a ainsi récemment écrit la gardienne sur son site officiel. C’est un choix du coeur mais aussi un choix ambitieux car le Brest Bretagne Handball va devenir l’un des meilleurs clubs français et européens. J’y ai vécu de très bons moments et j’espère que nous allons continuer d’écrire l’histoire du handball féminin en Bretagne ! »
 
équipe-brest
Avec la Brest Arena, la Bretagne vibre pour le handball
 
Si le BBH a pu se relever aussi vite du séisme qu’a représenté la relégation administrative en 2012, c’est aussi grâce à l’apport de la Brest Arena. Inaugurée en 2014, cette enceinte conçue pour accueillir aussi bien des événements sportifs que des spectacles est la plus grande salle couverte de Bretagne. « Pour le handball breton, c’est aussi un véritable outil de développement, précise Benjamin Chatard, chargé de développement à la Ligue de Bretagne de Handball. Le BBH en est le club sportif résident et il rassemble plus de 3 500 spectateurs à chaque match cette saison, en deuxième division féminine ! La saison prochaine, le BBH évoluera à guichets fermés dans une ambiance phénoménale à n’en pas douter. »
 
Dotée d’équipements ultra-modernes, la salle a su séduire le Comité d’Organisation du Championnat du Monde 2017, qui a décidé de faire de Brest un des huit territoires hôtes. « L’engouement en Bretagne pour le handball est réel et ce depuis toujours, explique Benjamin Chatard. C’est une discipline qui fédère et qui mobilise à la fois les forces vives du handball breton, mais aussi le grand public lors des évènements. C’est vraiment de bon augure pour la Coupe du Président en janvier 2017, mais aussi pour l’Euro Féminin en décembre 2018 (Brest vient d’être désigné parmi les villes hôtes) ! » Durant le Mondial, la Brest Arena accueillera en effet la Coupe du Président, qui rassemblera les équipes non qualifiées pour les huitièmes de finale à l’issue de la phase de poules. Pour être sûr de ne rien manquer, des packs « Coupe du Président » sont d’ores et déjà en vente.

+
Les brèves