Chocs en stock

article-choc

6 juillet 2016

La phase de poules du Championnat du monde masculin de handball 2017 débutera le mercredi 11 janvier à l’AccorHotels Arena de Paris par une alléchante affiche entre la France et le Brésil. Petite visite guidée des autres rencontres phares de ce premier tour…

Poule A (Hall XXL de Nantes) : On se lève tous pour la France !

L’équipe de France sera bien évidemment pour le public tricolore la grande attraction de la poule A qui, hormis le match d’ouverture face au Brésil, prévu le 11 janvier à 20h45 à l’AccorHotels Arena de Paris, se déroule dans le Hall XXL de Nantes, situé au sein du Parc des Expositions. Au choix pour les fans des quintuples champions du monde, dont le sélectionneur a opté lors du tirage au sort pour une poule très relevée : une belle opposition de style face au Japon (vendredi 13, 17h45) ; une revanche à prendre par rapport au dernier Euro contre la Norvège, qui a terminé au pied du podium européen en Pologne (dimanche 15, 17h45) ; un choc face à une équipe de Russie toujours redoutable (mardi 17, 20h45) pour finir par un France-Pologne (jeudi 19, 17h45) qui a de grandes chances d’être décisif pour le classement final de la poule, l’intérêt des deux sélections étant bien évidemment de terminer le plus haut possible pour hériter d’un adversaire de la poule B plus abordable en 8e de finale. Les autres affiches à suivre de la poule A sont Pologne-Norvège (jeudi 12, 20h45), Norvège-Russie (samedi 14, 17h45) et un Pologne-Russie explosif (lundi 16, 20h45).

Poule B (Arènes de Metz) : Viva Espana !

C’est une équipe d’Espagne revancharde que les fans de handball retrouveront aux Arènes de Metz dans la poule B : écartés des Jeux Olympiques à la surprise générale, les partenaires du MVP du dernier Euro, le demi-centre Raul Enterrios, auront à cœur de prouver en Lorraine que ce faux pas n’était qu’un accident de parcours et qu’ils ont les moyens de prétendre au podium mondial. Trois belles affiches face à des styles de jeu bien différents seront l’occasion de prendre la mesure de la formation dirigée par Manolo Cadenas : Espagne-Islande le jeudi 12 janvier (20h45), Tunisie-Espagne le samedi 14 (17h45) et un très chaud Espagne-Slovénie le jeudi 19 (20h45), l’occasion pour les Ibères de se venger d’une formation qui leur a barré la route de Rio…

Poule C : Allemagne-Croatie, c‘est du lourd !

Cette Poule C, dans la magnifique Kindarena de Rouen, s’achèvera le vendredi 20 janvier (17h45) par un rendez-vous que tout passionné de hand ne peut se permettre de manquer, le choc entre l’Allemagne, championne d’Europe en titre, et la Croatie, double championne olympique (1996-2004). La première place de la poule se jouera sans doute là, mais auparavant, il sera intéressant de mesurer l’état de forme des deux favoris, notamment face à la Hongrie du génial vétéran Lazslo Nagy, que l’Allemagne affrontera une semaine plus tôt, le vendredi 13 (17h45), la Croatie le lendemain, samedi 14 (20h45).

Poule D (Paris) : un match Qatar-Scandinavie

L’AccorHotels Arena de Paris accueille une Poule D de très haut niveau qui donnera lieu à des rencontres qui vaudront le détour à la fois pour le niveau de jeu et l’atmosphère de fête dans les tribunes : au surlendemain du match d’ouverture France-Brésil, comptant pour la Poule A, le vice-champion du monde, le Qatar, entrera à son tour en lice avec, le vendredi 13 janvier à 14h, un match pas évident face à une accrocheuse équipe d’Egypte, championne d’Afrique en titre, qui garde de bons souvenirs de la France puisqu’elle y avait obtenu le meilleur résultat de son histoire sur un Championnat du monde, en l’occurrence la 4e place en 2001. Le lundi 16, ambiance garantie pour le choc 100% scandinave entre le Danemark et la Suède (20h45), deux équipes que l’on retrouvera face au Qatar, le mercredi 18 (20h45) pour la Suède, le vendredi 20 (20h45) pour le Danemark et sa star « phénoménale », Mikkel Hansen.

+
Les brèves