Croatie-Babic compte sur ses “cowboys”

31613284183_9a06c95d97_z

26 janvier 2017

Malgré les blessures, la Croatie a rejoint Paris gonflée d’optimisme. Avant sa demi-finale face à la Norvège, vendredi 27 janvier, à l’AccorHotels Arena (20h45), les statistiques lui sont favorables. Et son coach, Zeljko Babic prépare ses “cowboys” à un nouveau combat intense contre la bande à Sagosen. 

“Srce vatreno” (“Cœur enflammé”) est l’hymne le plus célèbre des salles de handball croates. Après la victoire à l’arraché en quart contre l’Espagne, ce mardi soir à l’Arena de Montpellier, c’est bien sur les cœurs gros comme ça de ses “cowboys”, que compte le coach Zeljko Babic, 44 ans, pour défier les Norvégiens. “Tous ont un cœur énorme et on en aura besoin en demi-finale vendredi.”

Problème, son camp doit faire face à une série de blessures, notamment à droite de la défense. La présence de Luka Sebetic est plus qu’incertaine après sa sévère blessure au tendon d’Achille contre l’Espagne, sans oublier Luka Stepancic, touché lui aussi. “Je ne peux vraiment pas vous dire quels joueurs seront en état de jouer la demi-finale”, a reconnu Babic, alors que son équipe s’apprêtait à quitter Montpellier pour rejoindre la capitale, destination finale de son “Tour de France”.

Malgré ces incertitudes, la Croatie débarque à Paris avec un bilan de six victoires en sept matchs depuis le début du Championnat du monde 2017 (seule l’Allemagne l’a battue 28-21), dont deux matchs couperets gagnés sur le fil, de 2 buts contre l’Egypte (21-19 en huitième) et un seul contre l’Espagne (30-29 en quart). La demi-finale face aux Norvégiens sera la sixième en Championnat du monde dans l’histoire de la sélection croate, et la seconde de l’ère Babic après celle jouée, et perdue face à l’Espagne, lors de l’Euro 2016 en Pologne. Dans la foulée, coach Zeljko avait gagné sa toute première médaille en battant… la Norvège dans la finale pour le bronze. Deux mois plus tard, la Croatie éliminait la Norvège dans le tournoi de qualification olympique pour les Jeux de Rio.

Les hommes de Babic ont le plus grand respect pour les Scandinaves. “Ils jouent tellement vite ! Nous devrons les battre avec leurs propres armes, en misant sur les contre-attaques, prévient le spécialiste du genre, l’ailier gauche Manuel Strlek. Mais nous sommes très confiants. Nous avons démontré nos qualités jusque là, nous allons continuer.” Jakov Gojun, le patron de la défense confirme : “Les Norvégiens volent littéralement sur le terrain, mais il y a un match à jouer. Soixante minutes qui nous séparent de la finale. Nous allons nous battre, nous battre et encore nous battre. Tout est possible !”

Il y a quatre ans, en Espagne, les Croates avaient été éliminés par les Danois en demi-finale du Mondial. En 2009, chez eux, ils avaient franchi cette étape contre la Pologne… avant de perdre en finale contre la France (19-24). Seuls trois joueurs de l’époque sont encore en sélection : le capitaine Domagoj Duvnjak, l’ailier Zlatko Horvat et le défenseur Jakov Gojun, sans oublier le coach assistant Petar Metlicic. Leur expérience sera précieuse.

Photo : Philippe Montigny/France Handball 2017