DAN-ARG : Le Danemark sans forcer

31913439210_c78958cbe4_z

13 janvier 2017

Champion olympique en titre, le Danemark a parfaitement débuté son Championnat du monde en s’imposant face à l’Argentine, vendredi à l’AccorHotels Arena (33-22). « A domicile », l’arrière gauche danois du PSG, Mikkel Hansen, a été élu homme du match.

La feuille de match
Groupe D : les résultats

Candidat au gain du titre mondial en France, un sacre après lequel il court toujours malgré trois finales disputées (en 1967, 2011, 2013), le Danemark n’a pas manqué ses débuts au Championnat du Monde 2017, vendredi, à l’AccordHotels Arena. Opposée à l’Argentine, qui l’avait tenue en échec en phase de poules lors de la précédente édition du tournoi au Qatar (24-24), la sélection danoise a rapidement pris le large (17-11 à la mi-temps), pour terminer en trombe sans ne jamais être inquiétée (33-22).

A l’image du demi-centre Diego Simonet, en échec au tir (2/8) et malgré Federico Fernandez (6/7), l’attaque argentine dans sa globalité a peiné durant tout le match, se heurtant à un excellent Niklas Landin à 48% d’arrêts. Bien aidé par sa défense, le portier danois n’a pas été le seul à briller ! Evoluant quasiment « à la maison » avec 300 supporters vêtus de rouge parmi les 7582 spectateurs présents, l’arrière gauche du PSG Mikkel Hansen s’est montré très efficace sur son temps de jeu (6/8 en 34’). Un ratio qui a forcément pesé sur son élection de meilleur joueur du match en fin de partie. Sur son aile droite, Lass Svan a lui aussi affiché une ligne de statistiques flatteuse (5/6).

Engagé à Paris avec 12 joueurs médaillés d’or aux Jeux Olympiques de Rio, le sélectionneur Gudmundur Gudmundsson a misé sur la continuité pour sa dernière  grande mission internationale avant de transmettre le flambeau à Nikolaj Jacobsen. Un équilibre qu’il lui faudra conserver lors de son prochain match samedi 14 janvier face à l’Egypte (20h45), surprenant vainqueur du Qatar (22-20) L’Argentine, qui vise une place en huitièmes de finale dans ce Championnat du monde 2017, se frottera elle le lendemain (14h45) à la Suède, dominatrice du Bahreïn (33-16).

Photo Julien Crosnier / France Handball 2017

Les réactions :

Morten Olsen (demi-centre du Danemark) : “C’était un très bon match. On a disputé un tournoi au Danemark avant la compétition où on avait très bien joué. Donc on est très contents d’avoir conservé cette dynamique jusqu’à Paris. Nous sommes tous en bonne forme, donc ce n’est pas un problème de jouer deux matchs en deux jours (le Danemark affronte l’Egypte samedi soir).”

Sebastian Simonet (demi-centre de l’Argentine) : “On s’attendait à un match difficile, mais pas avec une différence de dix buts, on est un peu frustrés. On a affronté une des meilleures équipes du monde. Depuis qu’on joue contre eux, je crois que c’est l’équipe du Danemark la plus complète. Nous avons vu les autres résultats, le Danemark et la Suède semblent devant tout le monde. Toutes les autres équipes vont se battre pour les troisième et quatrième places. On doit jouer tous les matchs à 100%.”