DAN-BRN : Le Danemark sans convaincre

Magnus Landin

18 janvier 2017

Longtemps bousculé par Bahreïn ce mercredi, à l’AccorHotels Arena de Paris, le Danemark s’est imposé dans la douleur (30-26). Une rencontre au cours de laquelle Mikkel Hansen a reçu un carton rouge.

La feuille de match
Groupe D : les résultats

La hiérarchie a été respectée lors du choc des extrêmes dans le groupe D, ce mercredi à l’AccorHotels Arena de Paris. Mais que ce fut dur pour le Danemark ! Déjà qualifié avant la rencontre, le leader du groupe D a fini par prendre la mesure de Bahreïn, déjà éliminé (30-26). Avant de retrouver le Qatar vendredi, qui pourrait lui ravir la première place en cas de sans-faute lors de ses deux dernières rencontres (il affronte la Suède à 20h45), l’équipe de Gudmundur Gudmundsson a été loin de se montrer impériale. Dès l’entame, les joueurs du Golfe font clairement jeu égal avec elle (5-5). Ils auraient même pu attaquer la deuxième période en double supériorité numérique, suite aux exclusions temporaires de Lasse Svan et de Jesper Noddesbo, tout juste entré sur le terrain, mais ils ont à leur tour reçu une double suspension évitable.

Entre temps, les champions olympiques s’étaient appuyés sur leurs points forts pour s’envoler à la marque (12-6, 20e) : une solide défense autour des frères Toft Hansen et des montées de balle ultra-rapides avec une prise de risque souvent récompensée. Face à une équipe moins physique mais décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds, il fallait toutefois en montrer plus pour se mettre totalement à l’abri. Au moment où les coéquipiers de Mohamed Habib Hasan reviennent à trois longueurs (22-19, 40e), les Danois perdent ainsi leur calme et leur joueur vedette, Mikkel Hansen, qui reçoit un carton rouge à la suite d’un accrochage avec Mohamed Merza Salman (40e). Jusque-là utilisé principalement au poste de demi-centre, pour préserver Morten Olsen, le joueur du PSG avait peu pesé (2/3 dont 1/1 pen.).

Grâce notamment à deux buts consécutifs d’Husain Ali Alsayyad, Bahreïn se donne alors le droit de croire à un exploit extraordinaire (24-23, 46e). Pour ne rien arranger aux affaires du Danemark, l’arrière gauche Lasse Andersson est obligé de quitter le terrain, visiblement touché au genou. Le favori s’en sort finalement grâce à Niklas Landin de retour dans sa cage pour faire la différence et des buts précieux de Michael Damgaard et Henrik Toft Hansen. Mais il aura été bien bousculé. De quoi remobiliser les troupes en vue des matchs éliminatoires ?

Les réactions :

Hans Lindberg (ailier droit du Danemark) : “C’était un match difficile, contre un adversaire bizarre. Ils ont beaucoup de qualités et c’était vraiment dur pour nous. Ils ont joué avec une défense “offensive”, c’était dur de trouver la bonne solution. En attaque, ils ont mis de la qualité dans leurs tirs. Au final, c’est un résultat juste. Nous verrons ce soir si le match contre le Qatar sera un match important.”

Mohamed Abdulla (gardien du Bahreïn) : “Nous avons joué à notre meilleur niveau, mais le Danemark est vraiment une très bonne équipe, qui a gagné les derniers JO. Nous sommes contents d’avoir donné le maximum et de les avoir gênés. Nous avions déjà joué contre eux lors du tournoi de qualification olympique en avril 2016, et nous n’avions perdu que de deux buts. Nous sommes moins forts qu’eux physiquement, c’est difficile pour nous, mais nous avons fait de notre mieux. Contre l’Argentine, il faudra jouer aussi bien. Peu importe le résultat, il faut tout donner et nous verrons bien.”

Photo : Julien Crosnier/France Handball 2017