DAN-SUE : Le choc pour le Danemark

32313491756_3f161c8265_z

16 janvier 2017

Dans une AccorHotels Arena enthousiaste, le Danemark a eu le dernier mot face à la Suède lundi lors du choc du groupe D (27-25). Les champions olympiques s’assurent ainsi la qualification pour les huitièmes de finale et prennent une bonne option pour la première place.

La feuille de match
Groupe D : les résultats

Pour ceux qui se posaient encore la question, le patron du groupe D est bien le Danemark. A l’image de la France la veille face à la Norvège (31-28), les champions olympiques rencontraient ce lundi, dans une AccorHotels Arena de Paris bouillante (13 850 spectateurs), leur adversaire le plus dangereux de la première phase. Et, comme les Bleus, ils ont engrangé face à la Suède une troisième victoire de rang qui devrait leur assurer la première place de la poule. Avant de penser à un éventuel huitième de finale qui pourrait avoir lieu à Albertville, les hommes de Gudmundur Gudmundsson devront tout de même finir le travail, mercredi face à Bahreïn (17h45) puis vendredi contre le Qatar (20h45).

Privés de Mads Mensah Larsen, touché aux abdominaux et remplacé dans le groupe par Niclas Kirkelokke, les Danois ont été bien bousculés par leurs voisins dès le début de rencontre. Il faut d’ailleurs attendre près de trois minutes pour voir le premier but, par René Toft Hansen, et, à la 12e, le score n’est toujours que de 3-3. Des deux côtés, les artilleurs Mikkel Hansen (0/4, 8/14 au final, dont 4/4 pen.) et Lukas Nilsson (0/2) tombent sur des gardiens “en chaleur”. Celui du Danemark, Niklas Landin, remporte finalement son duel à distance (14 arrêts en première période, 23 au total) et donne même un peu d’ampleur au score en marquant dans le but déserté par Mikael Appelgren à quelques minutes de la pause. Ses coéquipiers rejoignent alors les vestiaires avec un confortable +4 (14-10).

Mais la Suède a prouvé lors de ses “balades” contre Bahreïn (33-16) puis l’Argentine (35-17) qu’elle pouvait empiler les buts très rapidement. Capitaine de sa sélection, l’ailier droit Niclas Ekberg (7/12) décide de prendre les choses en main en début de seconde période, avec quatre buts consécutifs qui relancent les siens (15-14). Avant de prendre deux autres tirs et d’échouer face à Landin, son coéquipier à Kiel. La Suède reste au contact (21-20, 50e) mais ne parvient pas à égaliser. Avec un Mikkel Hansen retrouvé dans le dernier quart d’heure et un Landin – encore et toujours – décisif et logiquement élu MVP, le Danemark l’emporte finalement à l’expérience (27-25). La jeune garde suédoise, elle, continuera d’en engranger sur ses deux dernières rencontres face au Qatar et à l’Egypte, avant de se projeter avec appétit vers le tableau final, où elle sera loin d’être un tirage facile.

Les réactions :

Jerry Tollbring (ailier gauche de la Suède) : “Le point positif est que notre gardien (Mikael Appelgren, ndlr) a réussi beaucoup d’arrêts. Nous avons eu de nombreuses opportunités notamment en contre-attaque. Nous devons maintenant rester concentrés jusqu’au prochain match face au Qatar.  Il faudra prendre deux points importants pour le reste de la compétition.”

Jesper Noddesbo (pivot du Danemark) : “En être là après trois matchs était clairement notre objectif et maintenant nous devons finir le travail. Après cela, nous pourrons nous concentrer sur le deuxième tour. Ce que nous pouvons retenir de ce match, c’est que même en jouant mal en attaque, nous avons gagné.”

Photo : Julien Crosnier/France Handball 2017