Finale : France-Norvège en chiffres

32518027436_ca2e813104_z

28 janvier 2017

La France et la Norvège vont s’affronter ce dimanche dans une finale inédite (17h30). L’occasion de revenir sur ce duel avec quelques chiffres...

1
C’est la première finale de la Norvège dans un tournoi international. Son meilleur résultat jusque-là est une quatrième place au Championnat d’Europe 2016, puis une sixième place lors du Championnat du monde en 1958.

2
Si la France l’emporte, ce sera seulement la deuxième fois qu’elle décroche le titre de championne du monde en remportant tous ses matchs du tournoi. La première était en 2001, déjà en France, lors du 17e Championnat du monde. La finale avait aussi eu lieu au Palais Omnisports de Paris-Bercy, devenu AccorHotels Arena.

5
Cinq pays hôtes ont réussi à atteindre la finale de “leur” Championnat du monde : l’Allemagne en 2007 (or), la Croatie en 2009 (argent), l’Espagne en 2013 (or), le Qatar en 2015 (argent) et donc la France en 2017.

7
L’équipe de France va disputer la septième finale mondiale de son histoire. Elle ne s’est inclinée qu’une seule fois, en 1993 face à la Russie (19-28).

8
La France a remporté huit matchs consécutifs à domicile face à la Norvège. La dernière victoire des Scandinaves en France remonte à 22 ans (décembre 1994), une époque où la star actuelle de l’équipe, Sander Sagosen (21 ans), n’était pas encore née.

18
Bjarte Myrhol, le capitaine de la Norvège, a joué pour le club de Rhein-Neckar entre 2009 et 2015 et l’équipe basée à Mannheim a retiré son numéro 18 lors de son départ pour son club actuel de Skjern (Danemark). En outre, Myrhol a honoré sa 200e sélection lors de la demi-finale remportée face à la Croatie vendredi (28-25, a.p.).

26
La finale du Championnat du monde 2017 va être la cinquième finale mondiale disputée par Thierry Omeyer, alors que Michaël Guigou, Nikola Karabatic, Daniel Narcisse et Cédric Sorhaindo vont jouer leur quatrième. Tous ces joueurs ont systématiquement remporté la médaille d’or. Le sélectionneur Didier Dinart va aussi participer à sa quatrième finale, si on prend en compte les quatre en tant que joueur (2001, 2009 et 2011), et son adjoint Guillaume Gille pourrait ajouter une troisième médaille d’or à sa collection après les finales de 2001 et 2009. Au total, si l’on regroupe les palmarès des membres actuels de l’équipe de France – coachs inclus – on obtient l’incroyable nombre de 26 médailles d’or.

50
Cette finale va être la 50e confrontation entre les deux pays toutes compétitions confondues. Le bilan est de 29 victoires pour la France, 3 nuls et 18 victoires pour la Norvège.

76 – 51
Le gardien français, Vincent Gérard, a détourné 51 des 128 tirs qu’il a subis (40% d’arrêts) alors que le Norvégien Torbjorn Bergerud, en est à 76 arrêts (en 125 tirs, 34%).

249 – 248
La France a inscrit 249 buts depuis le début de la compétition, soit un de plus que la Norvège (248). Nedim Remili est le meilleur buteur des Bleus (33/49, 67%). L’ailier norvégien Kristian Bjornsen a lui marqué à 41 reprises (sur 54 tentatives, 76%).

2017
La star norvégienne Sander Sagosen a signé un contrat de trois ans avec le club français du Paris Saint-Germain à partir de la saison 2017-2018. Il rejoindra ses adversaires en finale Thierry Omeyer, Daniel Narcisse, Nikola Karabatic, Luc Abalo et Nedim Remili, ainsi que le Croate éliminé en demi-finale, Luka Stepancic.

Photo : Stephane Pillaud/IFH