Forces en présence : Groupe B

GroupeB

6 janvier 2017

,

Jusqu’au coup d’envoi du Championnat du monde 2017, nous vous proposons une présentation de chacun des quatre groupes du premier tour. Favoris, outsiders, joueurs à suivre : voici tout ce qu’il faut savoir sur le groupe B.

Au cours du premier tour du Championnat du monde 2017, les quinze matchs du groupe B se joueront aux Arènes de Metz, entre le 13 et le 20 janvier. Six équipes ferrailleront pour obtenir une des quatre places qualificatives pour les huitièmes de finale.

Le groupe B est peut-être la poule la plus homogène du premier tour sur le papier. Finaliste de l’Euro 2016, l’Espagne apparaît tout de même légèrement favorite pour la première place. Revancharde après avoir manqué la qualification pour les Jeux Olympiques, la Roja s’appuiera sur un effectif très riche, qui comprend quelques stars, à l’image du pivot Julen Aguinagalde, du demi-centre Raul Entrerrios, de l’ailier gauche Valero Rivera ou de l’arrière droit Alex Dujshebaev.

Après des Jeux Olympiques plutôt réussis (6e place), la Slovénie nourrit des ambitions légitimes pour ce Championnat du monde en France. Malgré quelques absences, la sélection entraînée par la légende Veselin Vujovic aura des arguments à faire valoir, avec notamment les deux gauchers de Montpellier Vid Kavticnik et Jure Dolenec, le demi-centre Marko Besjak et le très talentueux ailier droit Blaz Janc (20 ans).

Les outsiders ont des atouts

En difficulté à l’Euro 2016 en Pologne (13e), l’Islande espère redorer son blason à l’occasion du Championnat du monde 2017. Blessé au mois de novembre 2016, le demi-centre star Aron Palmarsson pourrait manquer le début de la compétition, mais l’Islande comptera aussi sur l’ailier gauche de Barcelone Gudjon Valur Sigurdsson, meilleur buteur de l’histoire de la sélection, et sur l’arrière droit Bjarki Mar Elisson.

Vice-championne d’Afrique en 2016, la Tunisie fait également figure de candidat très crédible à une place en huitième de finale. Plutôt solide en défense, la sélection tunisienne dispose également de redoutables armes offensives, comme le colossal arrière gauche Wael Jallouz ou l’ailier gauche Oussema Boughanmi.

11e de l’Euro 2016 en Pologne, l’ARY Macédoine semble également avoir les moyens de se mêler à la lutte pour les places qualificatives. Pour ce faire, elle comptera beaucoup sur ses deux gâchettes, l’ailier gauche Dejan Manaskov et l’arrière droit Kiril Lazarov, meilleur buteur de l’histoire du Championnat du monde sur une édition (92 buts en 2009).

Pour sa première participation au Championnat du monde depuis 2007, l’Angola a donc hérité d’un groupe plutôt relevé. Les Palancas Negras auront avant tout pour objectif de faire bonne figure, derrière une défense qui a fait ses preuves lors du Championnat d’Afrique 2016, terminé à la 3e place.

Le calendrier complet du groupe B :

Slovénie – Angola (12 janvier, 14h)
ARY Macédoine – Tunisie (12 janvier, 17h45)
Espagne – Islande (12 janvier, 20h45)
Islande – Slovénie (14 janvier, 14h45)
Tunisie – Espagne (14 janvier, 17h45)
Angola – ARY Macédoine (14 janvier, 20h45)
Islande – Tunisie (15 janvier, 14h45)
Slovénie – ARY Macédoine (16 janvier, 17h45)
Espagne – Angola (16 janvier, 20h45)
Slovénie – Tunisie (17 janvier, 17h45)
Angola – Islande (17 janvier, 20h45)
ARY Macédoine – Espagne (18 janvier, 20h45)
Tunisie – Angola (19 janvier, 14h)
ARY Macédoine – Islande (19 janvier, 17h45)
Espagne – Slovénie (19 janvier, 20h45)