France-Gille : “Pas d’adversaires simples”

Guillaume Gille

13 janvier 2017

Après la belle victoire de l’équipe de France contre le Japon, ce vendredi au Hall XXL de Nantes (31-19), le co-entraîneur des Bleus Guillaume Gille a exprimé sa satisfaction : “Cela a encore été un match très sérieux des garçons, juge l’ancien demi-centre. Le début de partie a été assez accroché, il nous a fallu du temps pour prendre la mesure d’une équipe du Japon très courageuse et qui propose des choses très atypiques. Mais nous avons vu une belle revue d’effectif et un deuxième match plein de l’équipe de France.

Larges vainqueurs de leurs deux premiers matchs, les Bleus vont désormais être confrontés à des adversaires plus redoutables sur le papier. S’il se refuse à dénigrer la qualité du Brésil et du Japon, Guillaume Gille sait que les trois prochains matchs, contre la Norvège, la Russie et la Pologne, auront davantage valeur de tests pour l’équipe de France. “Je crois qu’il n’y a pas d’adversaires simples dans ce Championnat du monde, on a su rendre ces deux matchs plutôt simples, mais c’est au prix de beaucoup d’efforts, d’application et d’efficacité, souligne le co-entraîneur français. C’est cela qu’il faut mettre en valeur. Il nous reste trois matchs dans cette poule, contre des adversaires de renommée plus importante. Nous verrons sur ces matchs-là où nous nous situons.”

Guillaume Gille a par ailleurs évoqué le cas Luka Karabatic, rentré au vestiaire après avoir été touché à la cheville droite très tôt dans la rencontre : “Concernant Luka Karabatic, il y a forcément une inquiétude. La cheville a l’air d’avoir tourné, on va voir ce que donnent les examens.” La blessure du pivot, qui vient s’ajouter à celle de Timothey N’Guessan (forfait lors des deux premiers matchs), est assurément la seule mauvaise nouvelle pour les Bleus en ce début de Championnat du monde.

Photo : Stéphane Pillaud/IHF