HON-CHI : Huitièmes en vue pour la Hongrie

Leka Mate - Montigny

16 janvier 2017

La Hongrie a assuré l’essentiel en dominant le Chili (34-29), lundi à Rouen. Un premier succès qui la positionne favorablement dans la course aux huitièmes de finale, auxquels les Chiliens ne devraient pas participer.

La feuille de match
Groupe C

Après deux courtes défaites face à l’Allemagne (23-27) et la Croatie (28-31), deux favoris du groupe C, la Hongrie a décroché son premier succès du tournoi en s’imposant face au Chili (34-29), lundi dans le Kindarena de Rouen. Sans dominer outrageusement, les hommes de Xavier Sabate ont néanmoins assuré l’essentiel et détrôné leur adversaire de la quatrième place du Groupe C, synonyme de qualification en huitièmes de finale.

Privés de leur leur patron Laszlo Nagy, toujours souffrant à une cheville et remplacé ce lundi par son partenaire de Veszprem Peter Gulyas, les Magyars se sont montrés poussifs pendant la majorité du match, à l’exception des dernières minutes et d’une entame plus fluide (3-0, 3’ minute). Face aux surprenants vainqueurs de la Biélorussie (32-28), les Hongrois ont souvent accumulé les maladresses, les empêchant de creuser un écart qui aurait pu les mettre à l’abri. Il a ainsi fallu patienter jusqu’à la 40e minute pour les voir se donner un peu d’air (24-20) grâce au demi-centre Mate Lekai (Photo). Entré en deuxième période, le futur MVP de la rencontre a débloqué la situation avec une belle réussite au tir (5/6) en seulement 23 minutes de jeu.

L’horizon vers les huitièmes s’est du coup bien éclairci pour les Européens, qui ne rencontreront que des adversaires à leur portée jusqu’à la fin de la phase de groupes. D’abord opposés à l’Arabie Saoudite mercredi (14h00), ils enchaîneront avec un duel contre la Biélorussie, vendredi (20h45). Jamais les Magyars ne se sont inclinés face à ces deux équipes. L’incertitude pèsera plus sur Nagy. Reviendra ? Reviendra pas ? Aperçu pendant le match en tribunes avec une vessie de glace sur une cheville, il n’a toutefois pas (encore) déclaré forfait pour la suite du tournoi. La tâche semble bien plus compliquée pour les Chiliens, qui devront au moins compter sur une contre-performance hongroise et un exploit de leur part face aux Croates mercredi (20h45) pour espérer rejoindre une phase finale qu’ils n’ont jamais atteinte en trois participations.

Photo Philippe Montigny / France Handball 2017

Les réactions

Xavier Sabate (sélectionneur de la Hongrie)« Le Chili a vraiment bien joué. On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre après leur défaite contre l’Allemagne la veille. Ils ont neuf joueurs de haut-niveau dans leur sélection, et les autres sont un cran en dessous. Il ont aujourd’hui décidé de jouer avec leur équipe la plus forte, avec des joueurs plus petits, mais rapides. Le Chili s’est battu 60 minutes, mais nous avons eu le match sous contrôle. Je suis content de cette première victoire, mais nous devons encore travailler notre défense. »

Mateo Garralda (sélectionneur du Chili)« Je suis bien conscient que pour une équipe pour la Hongrie, ce n’est pas forcément facile de rester concentrés face à une équipe comme la nôtre. Mais de mon côté, je suis très, très, très satisfait de notre attaque  et de la manière dont les joueurs ont été mobiles en première mi-temps. A la fin, on ne pouvait plus bouger de la même manière et nous trouvions moins de solutions. En dépit de la grosse défaite contre l’Allemagne dimanche, on a cru à nos chances face à l’Hongrie. C’était un rêve de les battre. Malheureusement, il ne s’est pas transformé en réalité. Mais je suis satisfait. »