JAP-NOR : La Norvège fond sur l’ARY Macédoine

31598158223_6fe3689993_z

19 janvier 2017

Certaine de finir deuxième, quel que soit le résultat de son match face au Japon, la Norvège a su rester sérieuse et remporter une large victoire, 38-23. Elle a désormais rendez-vous avec l’ARY Macédoine en huitième de finale, samedi 21 janvier (16h00) à Albertville.

La feuille de match
Groupe A : les résultats

Rester concentré dans un match où l’on n’a rien à gagner ou à perdre n’est jamais chose facile. Mais la Norvège n’est pas décidée à lâcher ce duel sans enjeu face au Japon. Même s’il a peu joué depuis le début du tournoi, le gardien Espen Christensen est en très grande forme. Il réalise pas moins de sept arrêts dans le premier quart d’heure ! Avec le concours de Bjarte Myrhol et Kristian Björnsen (photo), qui convertissent les contre-attaques, la Norvège a déjà six buts d’avance au bout de quinze minutes (10-4). Elle décide alors de lever le pied en défense. Le Japon en profite pour réduire l’écart : de sept, il passe à quatre unités grâce à l’efficacité de Yuto Agarie sur les jets de sept mètres. La Norvège, clairement supérieure au Japon, reprend un avantage de neuf buts avant d’en dilapider une partie face à un Masatake Kimura ultra-efficace. Le gardien japonais réussit même un superbe double arrêt juste avant la pause. La Norvège possède alors cinq buts d’avance (19-14).

Tout au long de la seconde période, Christian Berge laisse ses stars, en particulier Bjarte Myrhol et Kristian Björnsen sur le banc pour les reposer avant les huitièmes de finale, donnant une chance aux jeunes tel Magnus Rod d’accumuler du temps de jeu. Ils font aussi bien que leurs aînés : de cinq à la pause, l’écart monte ainsi à dix à quinze minutes de la fin, chaque joueur norvégien y allant de son but. Le Japon répond avec des kung fu qui remplissent d’aise les 3621 spectateurs du Hall XXL de Nantes. Bjarte Myrhol, élu MVP et la Norvège s’imposent finalement 38-23 et affronteront l’ARY Macédoine samedi 21 janvier en huitième de finale, à Albertville (16h00). Le Japon, lui, se contentera de la Coupe du Président, à partir de samedi également.

Les réactions :

Sander Sagosen (demi-centre de la Norvège) : “C’est difficile de rester concentré dans ce genre de match sans enjeu, on l’a vu plus tôt avec la France. Mais nous avons réussi à débuter la rencontre de la meilleure des manières et une fois que nous avions mis la main sur la rencontre, il nous a suffi de gérer notre avance. Maintenant, on va se reposer un peu avant notre huitième de finale.”

Antonio Ortega (sélectionneur du Japon) : “La Norvège était trop forte pour nous ce soir. Nous avons raté trop de tirs au début du match, et une fois que les Norvégiens sont lancés, ils sont inarrêtables. En tout cas, mes joueurs ont accumulé beaucoup d’expérience, et ce sera encore le cas à partir de ce week-end dans la Coupe du Président.”

Photo : Stéphane Pillaud/IHF