La France prête pour accueillir le monde !

Mondial Handball 2017 press conference at Institut du Monde Arabe in Paris on January 10th, 2017 - Photo Jean-Michel Le Meur / DPPI / France Handball - from left to right : Olivier Krumbholz, Joel Delplanque (President FFHB), Hassan Moustafa (President IHB), Edouard Donnelly (CO Mondial 2017 manager), Patrick Strub,

10 janvier 2017

Le 25e Championnat du monde masculin de handball débute mercredi par le show d’ouverture suivi du premier des 84 matchs, entre l’équipe de France tenante du titre et le Brésil. Tout est prêt sur les huit sites de compétition pour accueillir la grande fête du handball mondial.

A la veille du coup d’envoi du Championnat du monde masculin de handball 2017, la grande famille du handball s’est réunie mardi matin au 9e étage de l’Institut du monde arabe, sur les bords de la Seine, en présence de son président, Jack Lang, pour une grande conférence de presse destinée à présenter aux nombreux représentants des médias, français et étrangers, les grandes lignes d’une compétition qui, du 11 au 29 janvier, va réunir 24 équipes sur 8 sites.

Président de la Fédération internationale de handball (IHF), Hassan Moustafa s’est d’abord réjoui de voir le handball célébré sur une terre qui a magnifié ce sport, en accueillant déjà à deux reprises le Championnat du monde (1970 et 2001), et grâce aux résultats d’une équipe de France titrée à cinq reprises, un record. « Ce Championnat du monde masculin sera forcément un événement marquant de l’histoire du handball. Nous sommes à la fin d’un marathon débuté il y a cinq ans lorsque nous avons attribué l’organisation à la France, nous nous attendons à ce que ce soit le meilleur Championnat du monde jamais organisé. »

Joël Delplanque, président du Comité d’organisation France Handball 2017 et de la Fédération française de handball, a ensuite pris la parole pour faire part de la fierté de la France d’accueillir la planète handball pendant vingt jours et de sa satisfaction de voir l’événement toucher un public élargi : « Nous sommes effectivement dans la dernière ligne droite du marathon. En cinq années de préparation, nos objectifs n’ont pas changé : nous souhaitons d’abord qu’en matière d’organisation, nous soyons au sommet ; nous voulons ensuite que la notoriété de notre sport puisse franchir de nouvelles étapes et nous nous réjouissons à ce titre de la formidable mobilisation autour du Championnat du monde sur tous les territoires ; nous comptons enfin laisser un héritage durable pour le développement de notre discipline, ce qui est déjà le cas, puisque plus de la moitié des billets vendus à ce jour l’a été à des personnes non-issues de la famille du handball. Cette aventure, j’en suis persuadé, va faire basculer le handball français dans une autre dimension et sera un succès phénoménal ! »

Respectivement Directeur des compétitions pour l’IHF et Directeur général du Comité d’organisation, Patric Strub et Edouard Donnelly ont ensuite présenté les grandes lignes de la compétition qui débute mercredi par le match d’ouverture France/Brésil (20h45 à l’AccorHotels Arena de Paris) : 24 équipes venues de 4 continents, 407 joueurs, 84 matchs, 8 sites, et un calendrier qui comprend un certain nombre d’innovations. Tous les huitièmes de finale se joueront ainsi le même week-end (21-22 janvier), les équipes victorieuses de leur huitième de finale resteront dans la même ville pour disputer leur quart de finale, le match pour la médaille de bronze n’aura pas lieu le même jour que la finale, tandis qu’à une seule reprise, des équipes joueront deux matchs deux jours consécutivement. « Nous avons réduit la pression et les risques de blessures pour les joueurs », a déclaré Patric Strub qui a par ailleurs souligné l’effort particulier d’environ 1 million d’euros consenti par l’IHF pour dédommager les clubs dont les joueurs disputent le Championnat du monde et a annoncé un « prize money » de 100 000 dollars (95 000 euros) pour le vainqueur.

16 duos d’arbitres seront chargés d’officier sur les 84 rencontres, dont, et c’est une grande première pour un Championnat du monde masculin, un duo féminin, composé des sœurs françaises Bonaventura, tandis que l’arbitrage vidéo, testé pour la première fois il y a deux ans au Qatar, sera davantage utilisé, puisque les arbitres et les délégués de l’IHF auront la possibilité de demander l’assistance de la vidéo pour neuf situations de jeu différentes.

Les organisateurs du Championnat du monde se réjouissent par ailleurs du succès d’ores et déjà acquis de la compétition : succès sportif d’abord avec la présence des 24 meilleures équipes mondiales – « Nous allons avoir l’opportunité de voir que le hand ne se joue pas de la même manière au Japon, au Brésil, en Angola, en France ou en Russie, chacun a sa propre culture, c’est ce qui va faire la richesse et le côté exceptionnel de ce Championnat du monde », a déclaré Olivier Krumbholz, Directeur de la compétition ; succès populaire ensuite avec 431 000 spectateurs garantis, soit un taux de remplissage des huit arénas de 67% au coup d’envoi de la compétition, et des ambiances phénoménales assurées en tribunes et dans les villages d’animations qui accueilleront les supporters venus du monde entier ; succès médiatique enfin avec plus de 1000 journalistes accrédités, dont 50% d’étrangers, 28 diffuseurs, en plus de beIN SPORTS, le diffuseur officiel, dans 178 pays, pour une cible potentielle de 147 millions de foyer.

Ambassadrice Phénoménale de ce 25e Championnat du monde masculin, la comédienne Claudia Tagbo, présente à la conférence de presse avec Philippe Gardent, également ambassadeur, a clos cette matinée en se réjouissant d’accueillir le monde en France : « J’ai hâte que l’aventure commence et je compte sur le public pour supporter tous les participants, afin que cette fête soit phénoménale ! » Rendez-vous mercredi à l’AccorHotels Arena pour le show d’ouverture, dont une partie sera animée par le DJ star FEDER, auteur de « Lordly », la bande originale du Championnat du monde, et le premier match entre la France et le Brésil !

Photo : Jean-Michel Le Meur/DPPI