La Slovénie s’empare du bronze au courage

Slovénie

28 janvier 2017

Battue deux jours plus tôt par la France en demi-finale (25-31), la Slovénie a remporté le match pour la médaille de bronze, samedi à l’AccorHotels Arena de Paris grâce à un incroyable finish face à la Croatie (31-30).

La feuille de match
Le tableau

Quatre ans plus tard, ils tiennent leur revanche ! Opposés lors du match pour la troisième place du Championnat du monde 2013, Slovènes et Croates se sont à nouveau affrontés pour la médaille de bronze, ce vendredi. Et, contrairement au tournoi disputé en Espagne, ce sont les premiers qui sont sortis vainqueurs de ce “derby des Balkans” à l’AccorHotels Arena de Paris. Logiquement battus deux jours plus tôt par l’équipe de France (31-25), les hommes de Veselin Vujovic ont réussi à se remobiliser pour aller chercher la première médaille de leur histoire au terme d’une partie riche en rebondissements et qui aura enthousiasmé le public. Une juste récompense pour cette équipe qui a marqué les esprits tout au long de la compétition par son jeu atypique et ambitieux, et qui encore fait preuve de beaucoup de courage ce samedi.

Placés dans le groupe B, aux Arènes de Metz, les Slovènes avait terminé en deuxième position, derrière l’Espagne, avant de sortir la Russie en huitièmes (32-26) puis le Qatar (32-30) en quarts de finale. Pour les Croates, le destin est cruel et il leur faudra encore attendre avant de décrocher une sixième médaille mondiale (une en or, trois d’argent et une de bronze). Battus après prolongation vendredi en demi-finale par la Norvège alors qu’ils avaient eu la balle de match sur un jet de 7 mètres à la dernière minute du temps réglementaire (25-28, a.p.), ils ont de nouveau échoué dans le money-time. Mais leur parcours est encourageant à un an du Championnat d’Europe organisé chez eux. En phase de poules, l’équipe de Zeljko Babic avait terminé à la deuxième place, derrière l’Allemagne, avant d’écarter l’Égypte (21-19) en huitièmes puis de s’ouvrir les portes du dernier carré lors d’un quart de finale brûlant face à l’Espagne (30-29) à l’Arena de Montpellier.

Ce vendredi, Luka Cindric (7/10), une des révélations du tournoi, et ses coéquipiers ont longtemps semblé avoir le match en main. En tête de cinq buts après les trente premières minutes (18-13), pendant lesquelles ils avaient profité des inhabituelles pertes de balles slovènes, ils se sont complètement écroulés en fin de rencontre, encaissant un 7-1 fatal en huit minutes. Survoltée dans ce money-time, la Slovénie, portée par Marko Bezjak (4 buts à 4/6 au tir, désigné «homme du match»), a resserré sa défense et complètement renversé la situation. Séduit, le public de l’AccorHotels Arena a chaviré. Avant de féliciter comme il se doit les “bronzés”, qui ont reçu leur médaille sur le terrain au coup de sifflet final.

Les réactions : 

Veselin Vujovic (entraîneur de la Slovénie) : “Je ne sais pas comment nous avons fait pour gagner ce match. La Croatie a fait un bon match, ils ont parfaitement joué pendant 58 minutes, c’était déjà le cas hier en demi-finale, mais je les ai trouvés très fatigués dans les dix dernières minutes. De notre côté, nous avons mal débuté le match, surtout en défense, nous avons encaissé 18 buts en première mi-temps, c’est beaucoup trop, mais dans les dix dernières minutes, nous avons commencé à croire en nos chances de gagner. Finalement, nous l’avons fait, je suis très satisfait, c’était mon rêve. Je connais les Croates, je sais dans quelle situation, ils sont, je respecte cela, perdre deux matchs comme celui d’aujourd’hui et d’hier, c’est très dur.”

Manuel Strlek (ailier de la Croatie) : “Ce sont les pires 24 heures de ma vie. Nous avons perdu deux matchs que nous ne pouvions pas perdre en moins de 24 heures… Je ne sais pas comment l’expliquer. Dans les dix dernières minutes, ils ont vraiment très bien joué et de notre côté, c’est comme si quelqu’un avait éteint la lumière.”

Photo : Stéphane Pillaud/IHF