Le Programme Bénévoles entre dans une nouvelle phase

Bénévoles2

18 juillet 2016

Ce vendredi 15 juillet marquait la fin de la phase d’inscription pour les candidats souhaitant devenir bénévoles pour le Championnat du monde 2017. L’occasion de faire le point sur un dispositif qui rencontre un franc succès.

A moins de six mois du coup d’envoi du Championnat du monde masculin de handball, la campagne de recrutement des bénévoles entre dans une nouvelle phase, plus opérationnelle. Les inscriptions sont en effet officiellement closes ce vendredi 15 juillet. Depuis le lancement de l’appel à candidatures, en octobre 2015, le Comité d’Organisation a enregistré plus de 2900 candidatures, largement au-dessus de l’objectif initialement fixé de de 2500.

Parmi les inscriptions enregistrées, on compte une proportion importante de candidatures féminines (45%). D’une manière générale, les candidats proviennent d’horizons très différents. Plus de 60% des inscrits ne sont en effet pas directement issus du monde du handball, qui s’est pourtant fortement mobilisé. Ces deux éléments correspondent totalement à l’ambition du Comité d’Organisation de réunir un panel très diversifié de bénévoles. La répartition des candidatures reçues par site est la suivante : 247 pour Albertville, 222 pour Brest, 391 pour Lille, 303 pour Metz, 289 pour Montpellier, 510 pour Nantes, 553 pour Paris, 280 pour Rouen, 46 pour des rôles d’assistance pour les services aux délégations. A noter que 114 candidatures au total proviennent de l’étranger.

Les entretiens individuels se poursuivront jusqu’en septembre

Débutée en février dernier, la phase d’entretiens individuels avec les candidats va se poursuivre jusqu’à la fin de l’été. L’objectif de ceux-ci est à la fois de présenter plus concrètement le programme bénévoles aux candidats, de répondre à leurs questions, mais aussi de commencer à les répartir dans l’un des 17 départements concernés par le dispositif bénévoles.

Bénévole assidue sur les événements liés au handball depuis le Championnat du monde féminin 2007 organisé en France, Céline Lafois a ainsi été contactée par le Comité d’Organisation pour intégrer l’équipe des recruteurs et faire passer les entretiens. « C’est très enrichissant, car cela nous permet de voir qu’il y a des gens qui ont envie d’être bénévoles dans tous les corps de métier », témoigne cette Francilienne passionnée de handball, qui a également exercé, au début des années 2000, des fonctions de dirigeante et d’entraîneur au sein d’un club amateur.

Préparer les bénévoles et construire l’esprit d’équipe

Entre la fin du mois de juillet et le mois de septembre, tous les candidats seront contactés directement par le Comité d’Organisation qui leur donnera une réponse définitive quant à leur sélection parmi les équipes de bénévoles. La phase suivante sera celle de la formation, pendant laquelle l’objectif sera de les préparer aux missions qui leur seront attribuées durant le Championnat du monde.

Pour les bénévoles, ces sessions de formation seront aussi l’occasion d’apprendre à se connaître et de construire cet esprit d’équipe si important dans la perspective du Championnat du monde. « Il y a vraiment une cohésion très forte au sein des équipes de bénévoles, c‘est quelque chose qu’il faut vivre, explique Céline Lafois, particulièrement expérimentée en la matière. Peu importe le poste, peu importe le grade, on est tous dans le même bateau, avec le même objectif, il faut que l’événement soit réussi, quoi qu’il arrive. » En apportant leur enthousiasme et leur dynamisme, les bénévoles auront en effet un rôle décisif à jouer dans la réussite du Championnat du monde 2017.

+
Les brèves