Le Top 5 de la semaine

fcbarcelonavsflensburg2016_october_465w

10 octobre 2016

Tout ce qu’il faut savoir et voir de l’actualité française et internationale du handball.

Le joueur : Wael Jallouz (FC Barcelone, Tunisie)

Les semaines passent et le FC Barcelone continue d’impressionner sur la scène européenne. Seule équipe invaincue du groupe A, sans doute le plus relevé de cette phase de poules, après trois journées, le club catalan a marqué les esprits en s’imposant mercredi dernier sur le parquet de Flensburg (28-27). Une courte victoire obtenue notamment grâce à un match de feu de Wael Jallouz. La star de la sélection tunisienne était dans un grand soir ce mercredi et les défenseurs du club allemand n’ont jamais vraiment trouvé la solution pour l’arrêter. Auteur de 8 buts (à 8/13 aux tirs), Jallouz confirme qu’il est l’une des meilleures gâchettes du moment. Son entraîneur, Xavier Pascual, s’est d’ailleurs permis le luxe de le reposer ce week-end, lors de la large victoire du Barça sur Valladolid (41-35) en Liga ASOBAL.

Le chiffre : 18

Comme le nombre de buts marqués, à domicile, par les Füchse Berlin lors de la défaite contre Kiel ce mercredi (18-26). Leaders de Bundesliga jusqu’ici, les Renards sont tombés de haut à l’issue de ce choc au sommet. Cela faisait en effet plus de trois ans (depuis une défaite 16-27 contre Flensburg en mars 2013) que les spectateurs de la Max-Schmeling-Halle n’avaient plus vu leurs protégés inscrire aussi peu de buts dans leur antre. Une fois encore, la défense des Zèbres, emmenée par son duo de gardiens internationaux, l’Allemand Andreas Wolff et le Danois Niklas Landin Jacobsen (7 arrêts chacun), a fait vivre un véritable cauchemar aux attaquants adverses.

La perf : Tonnerre de Brest !

Vaincu lors de ses deux premiers matchs de poule (face à Kielce et au Vardar Skopje), le Meshkov Brest, triple champion de Biélorussie en titre, a signé un bel exploit ce samedi en prenant le meilleur sur le dernier champion d’Allemagne, Rhein-Neckar Löwen (30-28). Construite en première période (Brest menait de cinq buts à la pause), cette victoire aussi inattendue que méritée relance en tout cas complètement les chances de qualification pour la seconde phase du Meshkov Brest, où évoluent plusieurs internationaux biélorusses chevronnés, comme le demi-centre Dzmitry Nikulenkau et l’arrière Siarhei Shylovich.

L’agenda : Duel d’ambitieux à Coubertin

Comme les semaines précédentes, celle qui arrive sera rythmée par la phase de poules de la Ligue des champions, qui proposera une nouvelle fois plusieurs affiches de gala. S’il ne fallait en citer que deux, on retiendra d’abord le choc entre Veszprem et Kiel (samedi 15, 17h30), deux équipes qui se sont affrontées en demi-finale des trois derniers Final Four (Kiel avait gagné le premier affrontement, Veszprem les deux suivants). L’autre match phare de la semaine se déroulera le lendemain au Stade Pierre de Coubertin à Paris, et opposera deux des clubs les plus ambitieux d’Europe, le PSG et le SG Flensburg-Handewitt (dimanche 16, 18h30).

L’action : Cléopâtre déchaînée

Une fois n’est pas coutume, nous faisons cette semaine une petite entorse au handball masculin, et par la même occasion un clin d’oeil au Championnat d’Europe féminin, qui se disputera du 2 au 18 décembre en Suède et pour lequel se préparent actuellement les seize nations participantes. Ainsi, la France était opposée cette semaine à la Norvège en Golden League. A cette occasion, la gardienne des Bleus (et du club de Brest) Cléopâtre Darleux s’est illustrée sur une incroyable action individuelle. Après avoir intercepté une relance adverse, l’Alsacienne a ainsi enchaîné accélération fulgurante, subtile feinte de passe et tir imparable dans la lucarne. Du grand art !

 

+
Les brèves