Le Top 5 de la semaine

gensheimer_psg

24 octobre 2016

Tout ce qu’il faut savoir et voir de l’actualité française et internationale du handball.

Le joueur : Uwe Gensheimer (PSG, Allemagne)

Recrue star du PSG cet été, Uwe Gensheimer n’a visiblement pas eu besoin de période d’adaptation. Depuis la reprise, l’international allemand n’en finit plus de marquer et de s’affirmer comme l’un des meilleurs joueurs parisiens de ce début de saison. Au cours des deux matchs disputés la semaine dernière par le champion de France, l’ailier gauche a même frôlé la perfection, inscrivant 7 buts (à 7/8 au tir) lors de la large victoire contre Sélestat mercredi en Lidl Starligue (38-25), puis 6 buts (à 6/6) face aux Danois de Bjerringbro-Silkeborg dimanche en Ligue des champions (victoire des Parisiens 36-30). Durant la semaine écoulée, Uwe Gensheimer n’a donc raté qu’un seul tir sur les quatorze qu’il a tentés ! Rien d’étonnant, donc, à retrouver l’Allemand à la deuxième place du classement des meilleurs buteurs de la Ligue des champions avec 36 réalisations en 5 journées, derrière le Danois Magnus Bramming (39).

La perf : Rhein-Neckar, le sursaut des Lions

Peu convaincant lors des quatre premières journées de la phase de poules de la Ligue des champions (deux victoires à domicile par un but d’écart, un match nul et une défaite en déplacement), le champion d’Allemagne s’est spectaculairement réveillé ce dimanche, et pas face à n’importe qui. Les Rhein-Neckar Löwen se sont ainsi offert le scalp du champion d’Europe en titre, Kielce, chez lui, en s’imposant de huit buts (26-34). Transfigurés par rapport à leurs précédentes sorties européennes, les partenaires du champion olympique danois Mads Mensah Larsen (auteur de 5 buts) ont affiché une intensité et une efficacité offensive qui peuvent faire naître beaucoup d’espoirs chez leurs supporters.

Le chiffre : 100

Comme la centième victoire européenne de son histoire obtenue par le SG Flensburg-Handewitt, mercredi face au Wisla Plock en Ligue des champions (22-20), grâce notamment à un match stratosphérique du gardien international suédois Mattias Andersson (17 arrêts à 49%). Fondé en 1990, le club allemand est apparu dès 1995 sur la scène européenne et a depuis remporté toutes les compétitions continentales : la Ligue des champions (2004) et la Coupe EHF (1997), mais aussi la Coupe des Villes, ancêtre de la Coupe Challenge (1999), et la défunte Coupe des coupes, dont Flensburg avait été le dernier vainqueur en 2012.

L’agenda : Derby de feu à l’Arena de Montpellier

La Ligue des champions étant en pause pour une quinzaine de jours, la semaine qui débute va logiquement faire la part belle aux championnats nationaux, un peu partout en Europe. En France, la Lidl Starligue proposera deux très belles affiches, avec le déplacement du PSG à Chambéry jeudi (à 20h45), mais surtout le derby du Languedoc entre Montpellier et Nîmes la veille, mercredi 23 octobre (20h45). Dans une Aréna de Montpellier chauffée à blanc, comme elle devrait l’être en janvier pour le Championnat du monde 2017 (deux huitièmes de finale et un quart), les deux rivaux, à égalité de points au classement, tenteront de se racheter après leurs défaites de la semaine passée (Nîmes battu par Nantes, Montpellier par Saint-Raphaël). A noter que cette rencontre sera placée sous le signe du Championnat du monde, avec la présence sur place du trophée de la compétition.

L’action : Eduardo Gurbindo (Nantes, Espagne)

Arrivé à Nantes cet été en provenance du FC Barcelone, Eduardo Gurbindo s’impose chaque semaine un peu plus comme un rouage essentiel du « H », invaincu depuis dix rencontres, toutes compétitions confondues. Lors de la victoire à Nîmes mercredi dernier, l’arrière droit international espagnol a fait le spectacle, avec un magnifique but en kung fu, sur une passe de Dominik Klein.

A partir de 0’38” : Le but de Gurbindo

Crédit Photo : PSG

+
Les brèves