Le Trophée du Championnat du monde 2017 au sommet du Mont-Blanc !

sommet3

22 septembre 2016

Ils l’ont fait ! La cordée de douze représentants de la famille du handball est parvenue jeudi matin à hisser le trophée du Championnat du monde masculin de handball 2017 au sommet du Mont-Blanc au terme d’une Ascension Phénoménale qui aura duré cinq heures.

Mission accomplie ! Après plusieurs semaines de préparation, tant physique que technique et logistique, l’Ascension Phénoménale du Mont-Blanc a été couronnée de succès, puisque les douze membres de la famille du handball (*) qui y ont participé, encadrés par six guides de la Compagnie des Guides de Chamonix, sont tous arrivés sur le toit de l’Europe, où ils ont pu fièrement brandir le trophée du Championnat du monde masculin de handball 2017.

Arrivée mercredi au Refuge du Goûter, situé à 3817 mètres, après deux journées d’acclimatation à l’altitude, la cordée a attaqué l’ascension finale de 1000 mètres de dénivelé dans la nuit de mercredi à jeudi. Après un réveil à 3h du matin, elle s’est mise en route une heure plus tard, pour finalement atteindre le sommet du Mont-Blanc, à 4809 mètres, vers 9h, sous un grand ciel bleu. « Pour moi qui ne suis qu’un sportif du dimanche comparé aux autres membres de la cordée, je ne vais pas cacher que j’en ai bavé, raconte Edouard Donnelly, Directeur Général du Comité d’Organisation France Handball 2017, mais l’arrivée au sommet valait bien tous les efforts du monde, c’était absolument magique. »

La météo étant de la partie – même si la température était très largement négative (autour de -20°C) – les douze membres de la cordée, dont Guillaume Gille, champion du monde de handball avec l’équipe de France (2001 et 2009), ont alors pu prendre le temps de poser pour le photographe et l’équipe de tournage qui les ont accompagnés, et surtout brandir le trophée du Championnat du monde, ce qui était l’objectif symbolique de cette Ascension Phénoménale, destinée à mettre un grand coup de projecteur sur le sommet sportif que sera le Championnat du monde masculin de handball 2017, du 11 au 29 janvier.

Guillaume Gille : « Une semaine riche en émotions »

« Il y avait de la fierté et beaucoup d’émotion partagée au sommet, poursuit Edouard Donnelly. Il y a quelques jours, la plupart d’entre nous, nous ne nous connaissions pas, nous avons appris à nous découvrir au cours de cette belle aventure. La cordée constitue un très beau symbole sportif, elle ne laisse jamais seul un de ses membres, chacun compte sur les autres et s’occupe des autres pour atteindre l’objectif. Ce projet est une magnifique réussite ».

Même son de cloche chez Guillaume Gille, pas près d’oublier cette aventure : « Cette semaine a été marquante et riche en émotions. Cette cordée de 12 personnes a concrétisé le défi fou de monter le trophée du Championnat du monde 2017 sur le sommet de l’Europe. Nous avons vécu des choses très fortes autour de ce projet qui a conduit à la découverte d’un milieu à la fois magnifique et hostile. Quel que soit l’état de forme de chacun, il a fallu réussir cette ascension rendue possible par des conditions climatiques favorables. Ce sont forcément des efforts que tu ne connais pas, que tu appréhendes mal. Si la haute montagne est magnifique, il y a plusieurs facteurs à bien négocier : le manque d’oxygène, l’altitude, marcher avec des crampons, se déplacer sur des arêtes face au vide… C’était difficile à la fois physiquement et psychologiquement. Pendant quatre jours, nous avons vraiment vécu hors du temps. »

Après un gros quart d’heure à immortaliser le moment autour du trophée, les douze « vainqueurs » du Mont-Blanc ont entamé la descente, réussissant en moins de neuf heures à atteindre l’altitude de 1700 mètres (3000 mètres de dénivelé) avant de rejoindre Chamonix en téléphérique en début de soirée, où une nuit de sommeil bien méritée les attendait. « Nos jambes vont sans doute se ressentir de ces efforts dans les jours qui viennent, mais nous rentrons avec des souvenirs plein la tête, c’était un moment génial, phénoménal », se réjouit Edouard Donnelly, tandis que Guillaume Gille conclut : « Cette Ascension Phénoménale était un très beau symbole : la famille du Handball s’est retrouvée autour de la réalisation de cet événement. Je souhaite que cette cordée soit le symbole de ce que sera ce Championnat du monde 2017. Ce projet un peu fou a permis de vivre une superbe aventure humaine. »

(*) Les douze membres de la cordée : Fabrice Ansoux (licencié FFHandball au sein de la Commission Développement), Jacky Brun (cadre technique FFHandball), Franck Cadéi (cadre technique FFHandball), Frédéric Demangeon (cadre technique FFHandball), Edouard Donnelly (Directeur Général du Comité d’Organisation France Handball 2017), Fabien Dupuis (formateur FFHandball), Mattia Gattuso (joueuse amateur, licenciée FFHandball), Guillaume Gille (ancien membre de l’équipe de France de handball, champion du monde en 2001 et 2009), Corentin Lallau Bazin (vice-président et entraîneur du club amateur de Saint-Pierre Handball), Loïc Pascard (joueur amateur, licencié FFHandball), Stéphane Pillaud (photographe FFHandball) et Alain Ripert (président de la Ligue Dauphiné Savoie).

Crédit Photo : Stéphane Pillaud

+
Les brèves