Lenne/Luka Karabatic, champions comme les autres

32215415850_5950a420cb_z

30 janvier 2017

Il a pris place sur le podium, juste derrière Thierry Omeyer qui menait le clapping, cette désormais célèbre communion des Bleus avec leur public durant ce Championnat du monde. Médaille d’or autour du cou, Yanis Lenne a profité de la fête. Pourtant, le jeune ailier droit de Sélestat (20 ans) n’a pas disputé une seule minute de la compétition, suivie au contact du groupe au quotidien et en tribunes les soirs de matchs. “J’ai grandi, appris énormément, commente celui qui a endossé le rôle de 17e homme. Ça donne envie de revenir et de gagner d’autres titres avec cette équipe fantastique, très complète qui a encore de belles années devant elle.”

Pour Luka Karabatic, la situation était bien différente. Membre à part entière de l’équipe de France, le petit frère de Nikola a dû renoncer après seulement deux matchs de groupes, en raison d’une blessure à la cheville. “J’ai moins de regrets aujourd’hui, confie-t-il. Le plus important c’est ce titre ramené pour tous les gens qui nous suivent, tous les handballeurs sur notre territoire. Peu importe les gens qui sont sur le terrain, ceux qui sont sur le banc, c’est un groupe qui gagne. Et moi, aujourd’hui, j’ai vraiment la sensation d’appartenir à ce groupe. Ils ont été géniaux avec moi et ils m’ont permis de monter sur le podium, je les remercie.”

Photo : Stéphane Pillaud/IHF