Les Bleus ont apprécié l’ambiance phénoménale

SupportersLille

22 janvier 2017

Le Championnat du monde de handball 2017 a battu un record samedi soir, avec 28 010 personnes qui ont assisté  au huitième de finale entre la France et l’Islande au stade Pierre-Mauroy de Lille Métropole. Un moment historique qui a été apprécié par tous les acteurs du match…

L’attente était grande, très grande parmi les fans de handball, de voir ce huitième de finale entre la France et l’Islande. Sportivement, bien sûr, mais aussi car battre un record d’affluence dans un stade, cela n’arrive pas tous les jours. Dès les premiers pas des joueurs sur le terrain, la tendance était confirmée : le public était venu pour faire du bruit. “Quand nous sommes entrés sur le terrain, c’était extraordinaire, on sait que cela ne nous arrivera peut-être plus jamais”, raconte Nikola Karabatic. Et pourtant, pendant une bonne partie du mach, les Islandais ont tout fait pour gâcher la fête, en prenant le meilleur départ et en tenant la dragée haute à l’équipe de France. “En début de match quand nous n’étions pas au mieux, le public nous a permis de nous accrocher, son soutien nous a ensuite aidés à pousser plus fort en début de seconde période, quand nous avons eu notre temps fort. Vraiment, cela a été un grand moment”, apprécie Daniel Narcisse.

Les Islandais, bien que défaits, ont évidemment également apprécié l’atmosphère. Pour la plupart d’entre eux, même habitués aux joutes de la Ligue des Champions, jouer devant 28 000 personnes relève quand même de l’événement. “L’atmosphère était super, c’était forcément plus simple pour la France avec un tel soutien, souligne le capitaine Gudjon Valur Sigurdsson. On n’a pas forcément eu le temps d’en profiter, mais c’était un grand événement pour la promotion du handball.”

Passée la cinquantième minute, voyant la victoire de la France se profiler, les spectateurs ont enfin pu se lâcher, chantant notamment l’hymne national à plein poumons avant de profiter d’un beau moment de communion avec les Bleus après leur victoire. “On a voulu en profiter un petit peu, car on ne pouvait pas vraiment regarder les tribunes avant le match. Il fallait rester concentrés, nous n’avons pu réellement mesurer l’événement qu’après le coup de sifflet final”, ajoute Daniel Narcisse. Qualifiés pour les quarts de finale, les Experts ont gagné le droit d’en profiter de nouveau mardi prochain lors du quart de finale qui les opposera au vainqueur de Biélorussie-Russie et nul doute que le public lillois répondra encore présent pour une nouvelle soirée record et phénoménale…