Les forces en présence : Groupe C

GroupeC

6 janvier 2017

, ,

Jusqu’au coup d’envoi du Championnat du monde 2017, nous vous proposons une présentation de chacun des quatre groupes du premier tour. Favoris, outsiders, joueurs à suivre : voici tout ce qu’il faut savoir sur le groupe C.

Au cours du premier tour du Championnat du monde 2017, les quinze matchs du groupe C se joueront au Kindarena de Rouen, entre le 13 et le 20 janvier. Six équipes ferrailleront pour obtenir une des quatre places qualificatives pour les huitièmes de finale.

Championne d’Europe 2016 et médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Rio, l’Allemagne apparaît comme le favori du Groupe C. Si plusieurs blessés sont à déplorer, la Nationalmannschaft présentera tout de même une équipe très compétitive, avec comme têtes d’affiche l’ailier gauche Uwe Gensheimer, l’arrière droit Kai Häfner, l’ailier droit Patrick Groetski ou encore les deux gardiens Silvio Heinevetter et Andreas Wolff.

La Croatie et la Hongrie à l’affût

Candidate à la première place du groupe C, l’Allemagne devra se méfier de l’imprévisible Croatie, capable de battre n’importe quel adversaire. Si elle s’était arrêtée en quart de finale lors des Jeux Olympiques de Rio, la sélection croate avait ainsi dominé le Danemark et la France, futurs finalistes, au premier tour. Le demi-centre star Domagoj Duvnjak sera un atout majeur pour les Croates, tout comme l’ailier gauche Manuel Strlek et l’arrière gauche Ivan Sliskovic.

La Hongrie aura elle aussi son mot à dire dans le groupe C. Absente de la dernière édition en 2015, après avoir atteint les quarts de finale lors des trois précédentes, la sélection désormais dirigée par l’Espagnol Xavi Sabate est en quête de revanche. Elle s’appuiera sur des joueurs expérimentés tels que l’arrière droit Laszlo Nagy, le gardien Roland Mikler ou le pivot Timuzsin Schuch.

Biélorussie, Chili et Arabie Saoudite, un fauteuil pour trois ?

Privée de sa star Siarhei Rutenka, blessé, la Biélorussie ambitionnera tout de même de franchir le premier tour dans le groupe C, un objectif qui reste à sa portée. Avec un mélange de jeunes, comme le pivot de 20 ans Artsem Karalek, et de joueurs confirmés, comme le demi-centre Barys Pukhouski, l’équipe entraînée par Yuri Shevtsov pourrait en surprendre plus d’un.

En pleine progression ces dernières années, le Chili peut lui aussi rêver d’une place en huitième de finale, qui serait une première dans l’histoire du pays. Finaliste du Championnat Panaméricain 2016 (battue par le Brésil en finale), la sélection andine comptera beaucoup sur l’arrière droit Rodrigo Salinas et sur les trois frères Feuchtmann, en particulier l’arrière gauche Erwin et le demi-centre Emil.

Enfin, l’Arabie Saoudite, qualifiée pour le Championnat du monde grâce à sa quatrième place au Championnat d’Asie 2016, espère jouer les trouble-fête dans le groupe C, dans le sillage de sa star, l’arrière gauche Mohammed Al-Zaer, et pourquoi pas décrocher la première qualification de son histoire pour un huitième de finale de Championnat du monde.

Calendrier complet du groupe C :

Biélorussie – Chili (13 janvier, 14h)
Allemagne – Hongrie (13 janvier, 17h45)
Croatie – Arabie Saoudite (13 janvier, 20h45)
Hongrie – Croatie (14 janvier, 20h45)
Chili – Allemagne (15 janvier, 14h45)
Arabie Saoudite – Biélorussie (15 janvier, 20h45)
Hongrie – Chili (16 janvier, 17h45)
Croatie – Biélorussie (16 janvier, 20h45)
Allemagne – Arabie Saoudite (17 janvier, 17h45)
Arabie Saoudite – Hongrie (18 janvier, 14h)
Biélorussie – Allemagne (18 janvier, 17h45)
Croatie – Chili (18 janvier, 20h45)
Chili – Arabie Saoudite (20 janvier, 14h)
Allemagne – Croatie (20 janvier, 17h45)
Biélorussie – Hongrie (20 janvier, 20h45)