Les forces en présence : Groupe D

GroupeD

5 janvier 2017

Jusqu’au coup d’envoi du Championnat du monde 2017, nous vous proposons une présentation de chacun des quatre groupes du premier tour. Favoris, outsiders, joueurs à suivre : voici tout ce qu’il faut savoir sur le groupe D.

Au cours du premier tour du Championnat du monde 2017, les quinze matchs du groupe D se joueront à l’AccorHotels Arena de Paris, entre le 13 et le 20 janvier. Six équipes ferrailleront pour obtenir une des quatre places qualificatives pour les huitièmes de finale.

Le grand favori du groupe D est le Danemark, champion olympique à Rio en août 2016. Emmenée par la superstar Mikkel Hansen, Meilleur Handballeur de l’année 2015 et MVP du tournoi olympique, la sélection danoise présente de sérieux arguments à tous les postes. Parmi les hommes forts attendus, citons le gardien Niklas Landin, l’ailier droit Lasse Svan Hansen, le demi-centre Morten Olsen, le pivot Rene Toft Hansen ou le spécialiste de la défense Henrik Mollgaard.

Le Qatar et la Suède avec des effectifs renouvelés

Derrière le Danemark, le groupe D semble très ouvert. Avec un effectif sensiblement différent de celui qui lui avait permis d’atteindre la finale du Championnat du monde 2015 à domicile, le Qatar apparaît moins redoutable qu’il y a deux ans, mais pourra toutefois compter sur quelques valeurs sûres, comme l’arrière gauche Rafael Capote et le gardien Danijel Saric.

De son côté, la Suède présente une équipe rajeunie, mais non moins talentueuse. L’ailier droit Niclas Ekberg et le duo de gardiens Mikael Appelgren-Andreas Palicka seront autant d’atouts pour se qualifier pour les huitièmes de finale, au même titre que Johan Jakobsson, qui avait été élu meilleur arrière droit de l’Euro 2016 en Pologne.

Des outsiders ambitieux

Après des Jeux Olympiques plutôt réussis malgré l’élimination au premier tour, au cours duquel elle avait notamment battu la Suède (26-25), l’Egypte espère cette fois passer la phase de poules. Elle s’appuiera notamment sur l’ailier droit Mohamed Sanad, sur le demi-centre Mohamed El-Bassiouny, et surtout sur l’arrière droit Ahmed El Ahmar, véritable star de l’équipe, qui était le porte-drapeau de l’Egypte lors de la cérémonie d’ouverture des JO 2016.

Forte du retour de son maître à jouer Diego Simonet, blessé pendant de longs mois, l’Argentine se veut quant à elle ambitieuse. Le sélectionneur Eduardo Gallardo a ainsi annoncé viser une qualification en quarts de finale. Pour atteindre cet objectif, les Gladiatores compteront beaucoup sur le demi-centre Diego Simonet, donc, mais aussi sur ses deux frères, l’arrière gauche Pablo et l’autre demi-centre Sebastian.

Enfin, Bahreïn apparaît comme l’équipe a priori la moins bien armée du groupe D. Vice-champions d’Asie 2016 (battus par le Qatar en finale), le gardien Mohamed A. Hussain et ses coéquipiers tenteront néanmoins de faire valoir leur force collective pour accrocher la première victoire de l’histoire du pays au Championnat du monde.

Calendrier complet du groupe D :

Qatar – Egypte (13 janvier, 14h)
Suède – Bahreïn (13 janvier, 17h45)
Danemark – Argentine (13 janvier, 20h45)
Egypte – Danemark (14 janvier, 20h45)
Argentine – Suède (15 janvier, 14h45)
Bahreïn – Qatar (15 janvier, 17h45)
Egypte – Bahreïn (16 janvier, 17h45)
Danemark – Suède (16 janvier, 20h45)
Qatar – Argentine (17 janvier, 17h45)
Argentine – Egypte (18 janvier, 14h)
Danemark – Bahreïn (18 janvier, 17h45)
Suède – Qatar (18 janvier, 20h45)
Bahreïn – Argentine (20 janvier, 14h)
Suède – Egypte (20 janvier, 17h45)
Danemark – Qatar (20 janvier, 20h45)