MAC-ISL : La bonne opération de l’ARY Macédoine

31596404923_9d74bae5a2_z

19 janvier 2017

L’Islande et l’ARY Macédoine n’ont pas réussi à se départager lors de leur dernière rencontre de poule, ce jeudi à Metz (27-27). Un résultat positif pour les Macédoniens, qui évitent les Bleus en huitième de finale. Mais un coup dur pour l’Islande, qui sera opposée à l’épouvantail tricolore samedi 21 janvier au Stade Pierre-Mauroy de Lille Métropole (18h00).

La feuille de match
Groupe B : les résultats

Il aura fallu six minutes aux Islandais pour faire tomber la pression et entrer dans leur match… et autant de temps pour laisser échapper un huitième de finale moins compliqué face à la Norvège, en fin de partie. Les hommes de Geir Svensson devaient obligatoirement s’imposer pour éviter de croiser la France en huitième de finale. Mais la mauvaise gestion de leurs temps faibles leur a été fatale, les obligeant à concéder un match nul (27-27), à dire adieu à la 3e place du groupe B et donc un prochain duel plus accessible. Mais une défaite aurait été synonyme d’élimination prématurée, au profit de la Tunisie…

Dans ce contexte particulier, les hommes de Geir Sveinsson ont connu un début de rencontre extrêmement compliqué. Six longues minutes pendant lesquelles rien n’a fonctionné. Menés 4-0 avec une efficacité nulle au tir sur cinq tentatives, les vice-champions olympiques de Pékin (2008) ont été surclassés par les joueurs de Lino Cervar. La délivrance est venue du côté gauche et du bras d’Olafur Gudmundsson. Les partenaires de l’arrière gauche de Kristianstad ont ensuite infligé un 5-0 à leurs adversaires et complètement inversé la tendance en moins de dix minutes (9-6 15e).

Les 3225 spectateurs présents dans les Arènes de Metz ont alors assisté à une deuxième partie de match bien plus indécise. En tête à la pause (15-13), l’Islande a accentué son avance dès le retour des vestiaires. Un festival de Bjarki Elisson, auteur d’un 4/4 en cinq minutes a repoussé les Macédoniens à cinq longueurs (21-16 37e). L’issue de la rencontre semblait alors scellée. Mais sous l’impulsion de Kiril Lazarov (7/12), actuel meilleur buteur de la compétition (44 buts), les Macédoniens ont comblé leur retard et sont allés chercher au courage ce match nul, qui les envoie à Albertville affronter la Norvège samedi 21 janvier  (16h00) pour une qualification en quarts de finale et pousse la Tunisie à disputer la Coupe du Président, dès samedi à Brest. Les Islandais, eux, joueront contre le favori français au Stade Pierre-Mauroy de Lille Métropole samedi à 18h00. 

Les réactions

Geir Sveinsson (sélectionneur de l’Islande) : « Je suis heureux de notre qualification pour le prochain tour. C’était d’abord notre objectif, mais je suis un peu déçu car nous voulions gagner. Nous avons bien joué pendant cinquante minutes mais nous avons un peu manqué de courage dans les dix dernières minutes, et joué trop défensif en fin de match. »

Lino Cervar (sélectionneur de la Macédoine) :  « Pendant tout le match, mes joueurs ont  fait preuve d’un état d’esprit exemplaire. Je suis très fier d’eux, et de la manière dont ils ont joué ce soir (jeudi). Nous avons très bien débuté la rencontre en menant 4-0, mais on a très vite perdu cet avantage. Nous étions quand même menés de 4 buts à la 44e minute (24-20), mais nous sommes parvenus à revenir au score. Je félicite une fois de plus mes joueurs qui ont trouvé la motivation et le courage pour ne pas lâcher. »

Photo : Vincent Michel /IHF