Matchs du dimanche 15 janvier : l’essentiel à savoir

IMAGE QUICK FACTS

14 janvier 2017

Sept matchs du Championnat du monde 2017 ont lieu dimanche 15 janvier, à Nantes, Metz, Rouen et Paris. Découvrez les informations essentielles concernant les deux rencontres du groupe A, celle du groupe B ainsi que les deux rencontres des groupes C et D.

Groupe A, Nantes, Hall XXL

17h45 France-Norvège
La Norvège n’a battu la France que deux fois lors d’un Championnat du monde, la dernière en 1961. La dernière confrontation entre les deux sélections remonte au Championnat d’Europe 2016 : la Norvège avait barré la route aux Bleus (29-24).

La Norvège compte dans ses rangs un joueur portant les couleurs d’un club du championnat français : Ole Erevik, 1,96 (Pays d’Aix), rappelé samedi dans le squad scandinave. Un second, Sander Sagosen, arrivera l’été prochain au PSG. En revanche, aucun joueur international français n’a jamais joué en Norvège.

“La France est clairement favorite pour finir première dans le groupe. Nous voulons quant à nous finir dans les deux premiers”, a déclaré le jeune demi-centre Sander Sagosen après la victoire inaugurale des Norvégiens face à la Pologne (22-20). Kentin Mahé, lui, considère que si les Bleus gagnent dimanche, « nous devrions pouvoir finir premiers ».

20h45 Brésil-Japon
Ce match met aux prises les deux équipes ayant encaissé les plus lourdes défaites dans les premiers matchs du groupe A. Le Brésil s’est incliné 16 à 31 face à la France tandis que le Japon a fait à peine mieux, 29 à 39 contre la Russie.

Les deux équipes ne se sont rencontrées qu’une seule fois en Championnat du monde auparavant, lors de l’édition 2011, en Suède. Le Japon ne l’avait emporté que d’un but, 33-32.

Le Japon a affronté la Russie puis la France jeudi et vendredi. Cette fois, c’est au tour du Brésil d’enchaîner, après avoir affronté la Pologne hier.

Groupe B, Metz, Arènes

14h45 Islande-Tunisie
L’Islande se présente face à la Tunisie sans avoir marqué un seul point en deux matchs dans ce Championnat du monde 2017, après ses défaites face à l’Espagne (21-27) et la Slovénie samedi (25-26).

Il y a presque dix ans jour pour jour, l’Islande battait la Tunisie 36-30 dans le tour principal du Championnat du monde 2007 (24 janvier), en Allemagne.

Oussama Boughanmi, l’ailier gauche tunisien, a marqué son 500e but en sélection lors du match d’ouverture face à l’ARY Macédoine, à la 27e minute.

Groupe C, Rouen, Kindarena

14h45 Chili-Allemagne
C’est la première fois dans l’histoire du Championnat du monde que les deux formations vont s’affronter. Chili et Allemagne ont parfaitement débuté leur tournoi 2017 : le premier en battant la Biélorussie (une première face à une équipe européenne), la seconde, logiquement, face à la Hongrie.

L’arrière grand-père des frères chiliens Erwin et Emil Feuchtmann était de nationalité allemande. Il a quitté Mannheim, ville natale du capitaine allemand Uwe Gensheimer, dans les années 1920, pour s’installer au Chili.

« On veut poursuivre notre rêve aussi loin que possible », a déclaré Mateo Garralda, coach espagnol de la sélection chilienne. En face, Dagur Sigurdsson, le sélectionneur des Allemands, champions d’Europe 2016, a reconnu que son équipe avait toujours des difficultés face aux équipes sud-américaines.

20h45 Arabie Saoudite-Biélorussie
Il y a quatre ans, en match de poule du Championnat du monde en Espagne, les Biélorusses avaient donné une leçon aux Saoudiens, 33-15.

Chacune des deux équipes a perdu son match d’ouverture sur un score serré. Une performance pour les Saoudiens face aux Croates, une mauvaise surprise pour les Biélorusses face au Chili. « On doit s’améliorer si on veut atteindre les huitièmes », a reconnu leur coach, Yuri Shevtsov.

Il y a quinze ans, les deux sélectionneurs, Nenad Kljaic (Arabie Saoudite) et Yuri Shevtsov (Biélorussie), étaient adversaires en Bundesliga : le premier a joué pour le club de Grosswallstadt durant six ans, alors que le second a entraîné plusieurs équipes du championnat allemand à la même époque.

Groupe D, Paris, AccorHotels Arena

14h45 Argentine-Suède
Il s’agira de la sixième confrontation entre les deux équipes. Large avantage aux Suédois, qui mènent 4-1, avec un dernier duel à leur avantage en août dernier en préparation des JO de Rio (20-11).

La seule victoire des Argentins face aux Suédois (27-22) a eu lieu lors d’un Championnat du monde (2011, en Suède) en phases de poules… et déjà dans le groupe D… Un signe ?

La sélection albiceleste a la particularité de compter trois frères dans son effectif : Diego, Sebastian et Pablo Simonet, qui ont tous les trois joué en France (seul Diego évolue encore en LNH, à Montpellier).

17h45 Bahreïn-Qatar
Pays voisins, le Qatar et Bahreïn se sont affrontés six fois au cours des trois dernières années, dont deux en finale du Championnat d’Asie, pour deux victoires du Qatar (27-26 en 2014 et 27-22 en 2016). Bahreïn n’a en fait remporté qu’un seul de ces six derniers face-à-face, en amical au mois de novembre 2015 (31-25).

Moins bonne attaque du tournoi, à égalité avec le Brésil, après la première journée de la phase de poules du Championnat du monde 2017 (16 buts inscrits face à la Suède), Bahreïn est aussi l’équipe qui a inscrit le moins de buts dans le jeu lors de sa première rencontre (14).

Le Qatar et Bahreïn sont les deux équipes qui présentent les moins bons pourcentages de réussite sur les tirs à l’aile, après la première journée. Le Bahreïn n’a pas encore marqué dans cet exercice (0/2), tandis que le Qatar n’a marqué qu’une fois à l’aile lors de sa défaite face à l’Egypte (1/5).