NOR-BRA : Le Brésil corrigé, mais qualifié avec la Norvège

31555154213_e7f446a1e6_z

17 janvier 2017

Malgré sa sévère défaite contre la Norvège (26-39), ce lundi au Hall XXL de Nantes devant 5963 spectateurs, le Brésil est assuré de se classer parmi les quatre premiers du groupe A, avec la France, la Russie et les Norvégiens, eux aussi désormais qualifiés pour les huitièmes de finale.

La feuille de match
Groupe A : les résultats

Tout est bien qui finit bien : le Brésil ira en huitièmes malgré sa lourde défaite, et la Norvège assure aussi sa place en phase finale grâce à cette victoire spectaculaire. Le début de match est une grosse opposition de pivots. Le Norvégien Bjarte Myrhol, 6 buts (6/9 au tir) ainsi que le Brésilien Alexandro Pozzer, 6 buts (6/7), sont facilement trouvés par leurs partenaires, mais l’un a plus de succès que l’autre à la finition. Avec les contre-attaques de Björnsen et Jondal, les buts de Myrhol offrent à la Norvège un premier écart (8-5).

Au fil de la première période, les deux équipes décident de changer de tactique et de se reposer sur leurs arrières plus que sur leurs pivots. Avec José de Toledo dans ses rangs, pas étonnant que le Brésil revienne alors dans le match, réduisant l’écart à un seul but. Mais le gardien norvégien Torbjorn Bergerud, efficace, empêche les tentatives adverses pour égaliser. Le prodige Sander Sagosen, lui, ne gaspille pas ses munitions et ses quatre buts en première période redonne une belle avance à la Norvège, avant que Magnus Jondal (5/5, photo) n’en ajoute encore un sur la sirène. A la pause, la Norvège a donc cinq buts d’avance (18-13).

Le festival norvégien continue en début de seconde période : la défense scandinave n’encaisse aucun but pendant les sept premières minutes. De la 21e à la 37e, la Norvège aura même réussi un 8-2 décisif (21-13). Malgré ses difficultés, le Brésil garde les 5963 spectateurs en haleine en durcissant le jeu. Mais le cours du match ne change pas pour autant, et à treize minutes de la fin, Magnus Rod (6/9) marque dans le but vide pour donner dix buts d’avance à son équipe (29-19). Un écart qui montera à 13 buts au coup de sifflet final, alors que Sagosen est élu MVP de la rencontre grâce à ses 7 buts (7/9). Norvège et Brésil sont donc assurés de finir parmi les quatre premiers du groupe A, mais le classement définitif du de la poule n’est pas encore connu. Il dépendra notamment du match Russie-Brésil jeudi 19 janvier (14h00) et du face à face Japon-Norvège le même jour à 20h45.

Les réactions : 

Washington Silva (entraîneur du Brésil) : “Notre première mi-temps a été compliquée, notamment dans le repli défensif, et nos dernières minutes ratées nous forcent à partir aux vestiaires avec cinq buts de retard. Et en seconde période, nous n’avons jamais trouvé de solution face à la vitesse des Norvégiens. Nous devons les féliciter, nous n’avons jamais été capables de rivaliser avec eux.”

Borge Lund (entraîneur adjoint de la Norvège) : “On avait bien préparé ce match, face à une équipe pour qui nous avions beaucoup de respect et qui pouvait nous embêter avec sa défense étagée. Mais nous avons très bien défendu, ce qui nous a permis de marquer des buts faciles. Nous marquons 18 buts en première période, 21 en deuxième, c’est du haut niveau. Nous sommes très heureux du résultat, d’autant plus que nous avons pu faire jouer tout le monde, ce qui pourrait avoir son importance pour la suite de la compétition.”

Photo : Stéphane Pillaud/IHF