Quels adversaires potentiels pour la France dans le tableau final ?

fh2017_calendrier_tableau_vf_oct17_bd

24 juin 2016

Effectué jeudi 23 juin à Paris, le tirage au sort des poules du Championnat du monde masculin de handball 2017 permet de se projeter d’ores et déjà sur la phase à élimination directe, et notamment sur les adversaires potentiels de l’Equipe de France, dans le cas où elle parviendrait à se qualifier pour les huitièmes, puis pour les quarts de finale.

En tant que pays organisateur du Championnat du monde 2017, la France, conformément aux règles de l’IHF, a eu le privilège de choisir sa poule après le tirage des chapeaux 6 à 2. Claude Onesta et son staff, après avoir cogité cinq minutes, ont décidé de débuter la compétition dans la poule A, en compagnie de la Pologne, de la Russie, du Brésil, du Japon et de la Norvège. Un choix effectué pour deux raisons : la première, c’est que le sélectionneur des Bleus veut piquer l’orgueil de ses joueurs en leur faisant affronter la Pologne et la Norvège, deux formations qui les ont dominés lors du dernier Euro 2016. « Nous avons choisi les équipes qui viennent de nous battre, comme ça on va rester très vigilants et en mesure de s’offrir la revanche qu’on compte bien prendre », a-t-il confié. La seconde raison est liée aux adversaires potentiels des champions du monde en titre lors de leur éventuel huitième de finale, au stade Pierre-Mauroy de Lille.

Si l’Equipe de France se qualifie pour la phase à élimination directe, ce qui semble tout de même largement dans ses cordes (les quatre premiers de la poule A se qualifient), elle affrontera en effet une équipe issue de la poule B (Espagne, Slovénie, Macédoine, Islande, Tunisie, Angola). Ainsi, si la France termine en tête, elle rencontrera le quatrième de la poule B, potentiellement la Macédoine ou la Tunisie, un rival qui représenterait « une difficulté maîtrisée », selon Claude Onesta. Si elle finit deuxième, elle pourrait être opposée à la Slovénie ou l’Islande, des adversaires de bon niveau européen. Si elle se classe troisième, son adversaire sera le deuxième de la poule B, auquel cas la situation se corsera forcément, même cas de figure en cas de quatrième place, avec un huitième de finale possible contre une équipe d’Espagne revancharde, elle qui ne participera pas aux Jeux Olympiques.

Un quart France-Danemark ou France-Qatar ?

Et la suite ? Il est évidemment plus compliqué de se projeter sur les adversaires potentiels en quarts de finale, car les possibilités sont multiples en fonction des classements des quatre poules. Mais si l’on s’en tient à la « logique sportive », qui ferait terminer la France à la première place de sa poule, on s’orienterait vers un quart contre le troisième de la poule C ou le deuxième de la poule D. Autrement dit, les Bleus pourraient se retrouver face au Danemark de Mikkel Hansen ou au Qatar, qu’ils ont battu en finale du Championnat du monde 2015. De quoi assurer, quel que soit l’adversaire, une ambiance bouillante au stade Pierre-Mauroy !

+
Les brèves