Tous les chiffres de la phase de groupes !

Equipe

21 janvier 2017

Après 60 matchs, la phase de groupes du Championnat s’est achevée vendredi 20 janvier. Voilà tous les chiffres à connaître sur ces dix premiers jours de compétition.

1 seule équipe, le Qatar, n’a pas à voyager. Le finaliste de l’édition 2015 du Championnat du monde dispute en effet son 8e de finale face à l’Allemagne dimanche à l’AccorHotels Arena où il a joué lors de la phase de groupes. Les 23 autres équipes changent de site.

1 demi-finaliste du Championnat du monde 2015, la Pologne, médaillée de bronze, n’est pas au rendez-vous des huitièmes de finale, elle disputera la Coupe du Président à Brest.

1 équipe ayant terminé à la première place de son groupe, le Danemark, n’a jamais été championne du monde, les Scandinaves ont été finalistes en 2011 et 2013. Les autres premiers de groupe, la France, l’Espagne et l’Allemagne, ont déjà été sacrés.

2 buts inscrits par l’Argentine lors de la première mi-temps de son match face au Qatar (2-9), soit le plus petit total à la pause de l’histoire du Championnat du monde, à égalité avec celui, déjà enregistré par l’Argentine, en 2001 (déjà en France !) face à la Yougoslavie (2-15)..

3 huitièmes de finalistes sur 16 ne sont pas européens, venant de 3 continents différents : le Qatar, l’Egypte et le Brésil.

3 matchs sur 60 de la phase de poules se sont achevés sur un score nul, tous dans le groupe B.

4 équipes ont fait le plein de points lors de ce premier tour, les quatre vainqueurs de groupe, la France, l’Espagne, l’Allemagne et le Danemark.

5 villes accueillent la suite de la compétition : Brest la Coupe du Président, Paris, Lille, Montpellier et Albertville les huitièmes et les quarts de finale.

10 joueurs ont inscrits 10 buts ou plus sur un match, le meilleur marqueur sur une rencontre est l’Allemand Uwe Gensheimer, qui en a totalisé 13 lors de la première rencontre face à la Hongrie.

12 des 16 équipes qualifiées pour les huitièmes de finale ont fait au moins aussi bien il y a deux ans au Qatar : la France, le Qatar, l’Espagne, le Danemark, la Croatie, l’Allemagne, la Slovénie, l’ARY Macédoine, la Suède, l’Islande, l’Egypte et le Brésil. La Norvège et la Hongrie n’étaient pas qualifiées pour ce Championnat du monde 2015, la Russie et la Biélorussie n’étaient pas parvenues dans le Top 16.

16 cartons rouges ont été distribués lors du premier tour.

18 des 60 matchs se sont achevés sur un écart supérieur à 10 buts.

21, soit la plus grande différence de buts entre deux équipes sur un match de cette phase de groupes, Allemagne-Chili (35-14).

38 buts, soit le plus petit total inscrit sur un match, lors de Qatar-Argentine (21-17).

44 buts, le total de l’actuel meilleur marqueur de la compétition, le Macédonien Kiril Lazarov, qui devance le Tunisien Amine Bannour (34), l’Angolais Sergio Avelino Lopes et l’Allemand Uwe Gensheimer (33).

52 Le goal-average (différence entre buts marqués et buts encaissés) de l’Allemagne, le meilleur des 24 équipes en lice après la phase de groupes. La Suède (+51) et l’Espagne (+45) suivent.

60 matchs ont été disputés en tout, il en reste 16 de la phase finale et 8 de la Coupe du Président pour un total de 84.

65, le nombre d’arrêts effectués par le gardien tunisien Makrem Missaoui, le plus grand total depuis le début du Championnat du monde

77, le plus grand nombre de buts inscrits sur un match, lors de Tunisie-Angola (43-34)

107, le plus petit total de buts encaissés sur la phase de groupes par l’Allemagne. Suivent la Suède (111) et la France (112)

162 buts inscrits par la Suède en cinq matchs, soit le meilleur total devant l’Espagne (160) et l’Allemagne (159)

3283 buts au total ont été inscrits lors des 60 matchs de la phase de groupes.