Traversée phénoménale : la Normandie célèbre le Championnat du monde

fh2017_invitation_horiz

20 octobre 2016

En janvier prochain, la Normandie accueillera le Championnat du monde 2017 au Kindarena de Rouen, mais ce week-end, c’est au Mont-Saint-Michel que la famille du handball normand se réunit pour une « Traversée phénoménale » qui s’annonce des plus conviviales. Rencontre avec l’un des 500 fans de handball qui vont participer à l’aventure.

Passionné de handball depuis plus de 40 ans, Pascal Furon porte, comme il le dit lui même, une « double casquette ». Chauffeur de taxi dans l’Orne, ce Normand âgé de 56 ans est également président du Handball Flers depuis quatorze ans. Très impliqué dans la promotion du handball au niveau local, il a immédiatement été séduit par le concept de la « Traversée phénoménale ».  « Le Mont-Saint-Michel est une icône mondialement connue de la Normandie, malgré toute cette petite bataille sympathique avec la Bretagne, glisse-t-il malicieusement. Ce projet permet de valoriser la réunion des deux régions de la Normandie, la Haute et la Basse, même si du point de vue du handball, cela fait longtemps que la Normandie est unie : depuis que je suis président de club, je n’ai toujours connu qu’une Ligue pour toute la Normandie. Le handball normand est une famille. »

Une famille qui alimente le vivier de l’équipe de France masculine depuis des années. « Il y a eu Pascal Mahé, qui est né à Caen, Grégory Anquetil, qui est de Gonfreville-l’Orcher, à côté du Havre, et aujourd’hui Timothey N’Guessan, qui vient de Dieppe », énumère Pascal Furon. Mais cette famille est aussi composée des centaines de bénévoles qui, au quotidien, font vivre le handball en Normandie. « C’est une récompense de pouvoir valoriser ce travail des bénévoles, que je vois par exemple tous les jours dans mon club, se réjouit Pascal Furon. L’objectif de cette action, c’est aussi de mettre en lumière le monde associatif autour du handball. Associer ce monde-là à un monument aussi célèbre que le Mont-Saint-Michel, c’est intéressant, et ça montre aussi toute l’originalité qui caractérise le handball français, avec ce projet qui ne ressemble à aucun autre. »

« Une journée phénoménale avec des gens phénoménaux »

Cette journée du 22 octobre, pendant laquelle Pascal Furon et quelque 500 autres passionnés de handball amèneront le trophée au pied de la mythique abbaye, sera le point d’orgue d’une mobilisation entamée depuis longtemps derrière le Championnat du monde 2017. « Cela fait huit mois que le club communique autour du thème du « Phénoménal Handball » et que le logo du Championnat du monde est installé sous le chronomètre dans le gymnase de la ville, explique le président du HB Flers. Nous avons aussi fait la promotion de l’événement lors de fêtes du sport dans l’Orne au mois de juin, avec un stand handball sur lequel il y avait notamment un radar de tir fourni par la Fédération. Et nous allons faire des animations autour du Championnat du monde dans des écoles du département, à la rentrée des vacances de la Toussaint. »

Cette fête du handball en France, Pascal Furon, qui garde un magnifique souvenir de la finale de 2001 entre la France et la Suède, à laquelle il avait assisté à Bercy, l’attend avec impatience et espère cette fois une finale « France–Allemagne, avec une victoire des Bleus bien sûr ». Ils seront sans doute nombreux à partager ce rêve ce samedi, au cours de la traversée. « Je pense que ce sera une journée phénoménale, avec des gens phénoménaux, sous la lumière étincelante du Mont-Saint-Michel », conclut Pascal Furon. Un moment à savourer, donc.

+
Les brèves