Un duo d’Experts à la tête de l’équipe de France

gille_onesta_dinart

28 septembre 2016

Au cours d’une conférence de presse organisée ce mercredi à Paris, la FFHandball a annoncé la prise de recul de Claude Onesta par rapport au terrain, dans un nouveau rôle de manager général, et l’arrivée dans le staff des Bleus de Guillaume Gille, qui formera avec Didier Dinart un tandem d’entraîneurs.

C’est une étape supplémentaire dans le renouvellement progressif du staff de l’équipe de France masculine de handball. Au cours d’une conférence de presse organisée ce mercredi matin au siège du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), le président de la FFHandball, Joël Delplanque, a annoncé « une évolution importante qui va progressivement éloigner, physiquement, Claude Onesta du terrain – mais pas de ses responsabilités, qui demeurent intactes -, et qui va permettre l’arrivée de Guilaume Gille au côté de Didier Dinart ».

« En plus du travail qu’il effectuera avec Didier sous l’autorité de Claude, Guillaume prendra progressivement les fonctions de préparateur physique à la place d’Alain Quincallet, a poursuivi Joël Delplanque. Ce n’est pas une révolution, mais tout de même une évolution assez forte, une inflexion, dont on espère qu’elle sera gagnante à l’occasion du Championnat du monde 2017. » Cette nouvelle organisation prend effet immédiatement : Claude Onesta est désormais le manager général de l’équipe de France, tandis que Didier Dinart et Guillaume Gille assurent tous deux les fonctions d’entraîneurs.

« Didier et Guillaume connaissent parfaitement les problématiques d’une grande compétition »

« Mon désir d’éloignement du terrain n’est pas récent, c’est un processus qu’on a engagé depuis plusieurs compétitions, a expliqué Claude Onesta. A certains moments, j’en suis même venu à me demander ce que je faisais encore au bord du terrain. On sent aujourd’hui la nécessité d’aller encore au-delà. (…) Le métier de sélectionneur a beaucoup évolué depuis l’époque où j’ai débuté à ce poste, en termes de rayonnement médiatique et d’audience populaire, il est plus lourd à porter pour une seule personne. » L’idée est donc de partager les tâches et les responsabilités.

C’était déjà le sens, ces dernières années, de la prise d’importance de Didier Dinart au sein du staff des Bleus. L’objectif est désormais de donner la possibilité à ce dernier et à Guillaume Gille de prendre les rênes de l’équipe, afin de mieux transmettre leur expérience du très haut niveau. « Il est évident que Didier et Guillaume ne sont pas les entraîneurs les plus expérimentés, explique Claude Onesta, mais ils connaissent parfaitement les problématiques d’une grande compétition. Ils sont très bien placés pour parler de la préparation, de l’organisation et de la gestion d’une équipe pour une compétition de très haut niveau, et c’est précisément ce qui est le plus important dans le métier d’entraîneur d’équipe nationale. »

Un dispositif appelé à durer

Pour l’heure, le mode de fonctionnement du nouveau duo d’entraîneurs de l’équipe de France n’a pas été clairement défini. « Par nature, lorsque vous évoluez selon un modèle non avéré, il est difficile de garantir la forme et bien évidemment le résultat, observe Claude Onesta. Mais on n’invente pas un système, c’est quelque chose qui existe déjà dans d’autres disciplines. » Les joueurs de l’équipe de France ont d’ailleurs déjà eu un petit aperçu de ce nouveau schéma lors du stage de cet été à La Toussuire, avant les Jeux Olympiques, lorsque Guillaume Gille avait rejoint le groupe durant quelques jours.

L’ambition de la FFHandball est en tout cas d’installer ce nouveau système sur la durée. « Notre souhait, indépendamment des échéances, est de faire perdurer ce dispositif le plus longtemps possible, assure le Directeur Technique National, Philippe Bana. On va tous s’atteler corps et âme, dans les trois mois qui viennent, à ce que ça puisse durer encore quinze ans. » Sachant bien sûr que ce sont les résultats qui valideront, ou pas, ce nouveau dispositif. « Nous ferons un bilan à l’issue du Championnat du monde, comme nous en faisons à l’issue de chaque compétition, et nous déciderons de l’avenir de cette organisation à ce moment-là », conclut Joël Delplanque. Seize ans après l’épopée victorieuse de 2001, à laquelle ils avaient participé en tant que joueurs, Didier Dinart et Guillaume Gille vont donc avoir le privilège d’inaugurer leur duo dans un Championnat du monde à domicile…

Photo: S. Pillaud/FFHandball

+
Les brèves