Un Eurotournoi 5 étoiles

Gensheimer_uwe_10_Pillaud

21 juillet 2016

Parmi les nombreuses stars qui vont fouler le parquet du Rhénus de Strasbourg à l’occasion de l’Eurotournoi ce week-end (22-24 juillet), certaines risquent de briller encore plus fort que les autres. Portrait de cinq étoiles que l’on retrouvera sans doute en janvier en France lors du Championnat du monde.

Mikkel Hansen (arrière gauche, 28 ans, Danemark, PSG)

Tout juste auréolé du titre de meilleur joueur du monde 2015 (le deuxième de sa carrière après 2011), Mikkel Hansen arrive à l’Eurotournoi en pleine confiance. Plus prolifique que jamais, la machine à marquer danoise a ainsi établi cette année deux nouveaux records de buts inscrits sur une saison, en Ligue des Champions (141) et en LNH (228). Sa mission est désormais de relancer son équipe nationale, qui reste sur deux échecs au Championnat du monde 2015 (5e) et à l’Euro 2016 (6e), après avoir disputé quatre finales en quatre ans entre 2011 et 2014. Un défi à la hauteur du colosse du PSG.

Ahmed El-Ahmar (arrière droit, 32 ans, Egypte, Zamalek)

Star de l’équipe d’Egypte depuis de nombreuses années (il a déjà inscrit plus de 900 buts pour les Pharaons), Ahmed El-Ahmar est l’un des rares joueurs de sa sélection africaine à avoir tenté sa chance à l’étranger. Avec succès, puisque le puissant gaucher a décroché une Ligue des champions d’Asie en 2014 avec El-Jaish (Qatar), puis une Coupe d’Allemagne en 2015 après six mois passés à Flensburg. Malgré les sollicitations de plusieurs clubs européens, El-Ahmar est rentré au pays en 2015, à Zamalek. Désormais prêt à assumer le rôle de leader, en club comme en sélection, il a joué un rôle décisif lors de la CAN 2016, remportée à domicile par l’Egypte, ce qui lui a permis de valider son billet pour le Championnat du monde en France.

Thierry Omeyer (gardien, 39 ans, France, PSG)

Les années passent, et Thierry Omeyer continue d’écoeurer les attaquants adverses. A bientôt 40 ans, le gardien aux deux titres olympiques, également trois fois vainqueur du Championnat du monde et de l’Euro, est toujours aussi difficile à prendre en défaut, comme l’ont montré ses magnifiques prestations avec le PSG lors du dernier Final Four de la Ligue des champions. Au cœur de sa région natale, l’Alsacien devrait se sentir comme chez lui dans cet Eurotournoi, avant de se tourner vers ses deux ultimes objectifs avec les Bleus, les Jeux Olympiques de Rio et le Championnat du monde 2017 en France.

Uwe Gensheimer (ailier gauche, 29 ans, Allemagne, Rhein-Neckar Löwen)

Après 13 saisons aux Rhein-Neckar Löwen, Uwe Gensheimer va quitter son club de toujours pour rejoindre l’armada de stars du PSG. Mais avant de partir, le meilleur joueur allemand de ces dernières années a offert au club un superbe cadeau d’adieu : le premier titre de champion d’Allemagne de son histoire. S’il vient de connaître la consécration en club, le génial ailier a en revanche des choses à prouver en équipe nationale. Blessé au mollet en décembre dernier, il avait déclaré forfait pour l’Euro 2016… finalement remporté par l’Allemagne. Dès cet Eurotournoi, il doit montrer que l’équipe peut être encore meilleure avec lui.

Tobias Reichmann (ailier droit, 28 ans, Allemagne, Kielce)

A la différence de Gensheimer, Tobias Reichmann faisait partie de l’équipe d’Allemagne victorieuse de l’Euro 2016. Et son rôle a été prépondérant, puisque, avec 46 réalisations, l’ancien du HSG Wetzlar a terminé deuxième meilleur buteur de la compétition derrière l’Espagnol Rivera et ses 48 buts. Le talentueux gaucher a tout simplement changé de dimension cette saison en rejoignant le club polonais de Kielce, avec lequel il a remporté la Ligue des champions en réalisant notamment une énorme finale (9 buts à 9/11 aux tirs). Cette année, tout réussit à Reichmann. L’Eurotournoi aussi ?

Le programme :

Vendredi 22 juillet : France – Egypte (18h), puis Allemagne – Danemark (20h30)
Dimanche 24 juillet : Egypte – Allemagne ou Danemark (15h30), puis France – Allemagne ou Danemark (18h)

photo : S. Pillaud

+
Les brèves