Votre journée phénoménale

31989878060_31e47e0110_z

18 janvier 2017

Toutes les poules sont concernées par les sept affiches de ce mercredi 18 janvier. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la huitième journée du Championnat du monde 2017.

Le match du jour : Suède-Qatar (20h45, AccorHotels Arena, Paris)

Qataris et Suédois ont rendez-vous ce soir pour une rencontre décisive pour le classement final dans le groupe D et donc la qualification pour les huitièmes de finale. Chacune des deux sélections affiche 4 points après trois matchs et deux victoires. Une performance pour la Suède qui ne s’est inclinée que contre le Danemark champion olympique 2016 (de 2 petits buts, 25-27), une déception pour le Qatar, vice-champion du monde 2015, défait en ouverture du tournoi par les Egyptiens (20-22).

Contre l’Argentine, c’est encore la Suède (photo Niclas Ekberg face à Mikkel Hansen), qui a fait la plus forte impression, battant l’Albiceleste de 18 buts (55-17) alors que les coéquipiers du Français Bertrand Roiné ne se sont imposés que de 4 buts (21-17). Pas de doute, ce sont bien les Suédois les plus impressionnants sur le terrain jusque là, tandis que le Qatar 2017 n’est que l’ombre de l’équipe révélée à domicile en 2015, même si son gardien, Danijel Saric, toujours aussi efficace, devrait largement compliquer la tâche des jeunes Suédois.

“Notre gardien (Mikael Appelgren, ndlr) a réussi de nombreux arrêts et nous avons eu beaucoup d’opportunités devant, notamment en contre-attaque, a souligné l’ailier gauche suédois Jerry Tollbring, après la courte défaite face à Mikkel Hansen et l’armada danoise. Contre le Qatar, nous devrons restés aussi concentrés et efficaces pour tenter d’arracher deux points essentiels pour la suite de la compétition.”

Les autres matchs en trois infos :

Groupe B, Metz, Arènes

20h45 ARY Macédoine-Espagne
– L’Espagne et l’ARY Macédoine ne se sont jamais rencontrées dans un Championnat du monde, mais l’Espagne a battu les Macédoniens à deux reprises lors d’un Championnat d’Europe. Aujourd’hui, la Macédoine a besoin de gagner pour mettre sous pression l’Islande en vue de la qualification pour les huitièmes de finale. De son côté, l’Espagne est qualifiée depuis sa victoire contre l’Angola lundi.
– Alex Dujshebaev, l’arrière droit espagnol, joue en ARY Macédoine, au HC Vardar. Kiril Lazarov, l’arrière droit macédonien, joue lui en Espagne, au FC Barcelone.
– Jordi Ribera, le sélectionneur espagnol, a déclaré à propos du match : “Les Macédoniens ont une équipe solide et le match va être très difficile. Ils jouent beaucoup à sept en attaque et ils le font avec des joueurs très expérimentés, qui sont aussi très rapides. Le match sera vraiment dur, mais j’ai confiance en mon équipe”.

Groupe C, Rouen, Kindarena

14h00 Arabie Saoudite-Hongrie
– Le dernier duel entre la Hongrie et l’Arabie Saoudite remonte à 2003. Les Européens avaient largement dominé leur adversaire au Championnat du monde organisé au Portugal (36-25). Cette année-là, comme en 2013, les Saoudiens avaient atteint leur meilleur classement avec une 19e place finale.
– Né à Ispahan en Iran, l’arrière gauche Iman Jamali, 25 ans, a obtenu la nationalité hongroise en 2014. Il n’avait jamais rencontré les Saoudiens lors de ses précédentes participations au Championnat d’Asie avec l’équipe d’Iran.
– Après avoir battu le Chili ce lundi à l’issue d’une belle bataille (34-29), la Hongrie a fait un grand pas vers les huitièmes de finale. A la fin de cette journée de mardi, et sous certaines conditions – elle gagne son match, la Biélorussie et le Chili perdent le leur -, elle se qualifiera pour la phase finale.

17h45 Biélorussie-Allemagne
– Les deux équipes ne se sont affrontées qu’une fois lors d’un Championnat du monde, en huitièmes de finale de l’édition 1995, en Islande. Les Allemands s’étaient imposés 33-26. Ils ont marqué un but de plus lors de leur seconde victoire face aux Biélorusses en match de poule au Championnat d’Europe 2008 (34-26). Lors de ce duel, les deux frères Klimovets avaient joué face à face : Vladimir, côté biélorusse et Andrej, côté allemand.
– Chacun des deux sélectionneurs a déjà été élu “meilleur coach de l’année” : l’Islandais Dagur Sigurdsson (Allemagne) a reçu la récompense en 2016 et le Biélorusse Yuri Shevtsov avait été couronné en 1997.
– Durant son dernier passage en Bundesliga au Rhein Neckar Lowen (jusqu’en 2008), Shevtsov a coaché plusieurs internationaux allemands, dont Uwe Gensheimer et Patrick Groetzki. Il a également entraîné l’actuel manager de l’Allemagne, Oliver Roggisch, avec lequel il a remporté la Coupe de l’EHF en 2005.

20h45 Croatie-Chili
– Le Chili a déjà fait sensation en battant la Biélorussie en ouverture du Championnat du monde 2017 (32-28), sa première victoire dans un premier tour de l’épreuve et la première face à une équipe européenne. Le Chili n’a jamais rencontré la Croatie en match officiel.
– La Croatie a été la première équipe du Groupe C à se qualifier pour les huitièmes de finale après sa troisième victoire, lundi contre la Biélorussie (31-25). Les deux sélections auront un match important samedi 21 janvier : la Croatie jouera contre l’Allemagne pour la première place du groupe C et le Chili peut toujours espérer rejoindre les huitièmes de finale pour la première fois à l’issue de son match contre l’Arabie Saoudite (si les autres résultats lui sont favorables).
“Nous avons toujours notre destin entre les mains et des chances d’y parvenir”, a déclaré le coach du Chili, Mateo Garralda. Côté croate, “on se demande si le capitaine Domagoj Duvnjak sera laissé au repos ou non”, selon le coach Zeljko Babic.

Groupe D, Paris, AccorHotels Arena

14h00 Argentine-Egypte
– Alors qu’elles ont toutes deux participé à toutes les éditions sans exception depuis 1997, ces deux équipes ne se sont encore jamais affrontées en Championnat du monde. Leur seul face-à-face en match officiel date de 1992, à l’occasion du dernier Mondial B (match nul 19-19). Elles se sont retrouvées en matchs amicaux l’été dernier, pour un nouveau nul (23-23) et une courte victoire de l’Argentine (25-23).
– Sur les trois premières journées du Championnat du monde 2017, l’Egypte est l’une des nations affichant le meilleur pourcentage de réussite au tir. Au cours de leurs trois premières rencontres, Yehia Elderaa et ses partenaires ont en effet converti 81 de leurs 127 tirs en buts, soit un ratio de 64%. A l’inverse, après ses trois premiers matchs, l’Argentine est la moins bonne attaque du tournoi, avec un pourcentage de réussite en dessous des 50% (56 buts sur 123 tirs).
– En difficulté offensivement sur ses trois premiers matchs, l’Argentine n’a guère fait mieux en défense. Lors des défaites face au Danemark (22-33), face à la Suède (17-35) et face au Qatar (21-17), l’Albiceleste n’a réalisé au total que quatre interceptions et deux contres. Il faudra assurément faire beaucoup mieux pour espérer battre les Pharaons.

17h45 Danemark-Bahreïn
– Le Danemark a remporté son seul et unique duel face au Bahreïn en avril 2016 (26-24). Il s’agissait d’un match de qualification pour le Tournoi olympique (TQO). Face à la 49e nation mondiale, les Danois avaient rejoint les vestiaires à la pause sur un score de parité (12-12), avant de logiquement l’emporter. Le Danemark a été sacré champion olympique l’été suivant.
– L’édition 2017 du Championnat du monde est la seconde à laquelle participe le Bahreïn après celle de 2011. Malgré sa qualification pour le tournoi 2015 au Qatar, il avait déclaré forfait.
– Mohamed Abdulla, gardien du Bahreïn, sait que la tâche sera compliquée face aux champions olympiques : “Le Danemark est une équipe de stars, nous devons faire du mieux que nous pouvons. Le résultat n’est pas important. Ce qui est important, c’est de jouer notre handball et de nous battre.”

Photo : Julien Crosnier/France Handball 2017